Alonso insiste : "Il faut juste appliquer les règles"

Agacé par la tournure des événements à Austin, Fernando Alonso demande une application stricte des règles en Formule 1, comparant la situation à ce qui se fait en football.

Alonso insiste : "Il faut juste appliquer les règles"

Une nouvelle fois agacé par les décisions des commissaires à Austin, lors du Grand Prix des États-Unis, Fernando Alonso persiste et signe. Tandis que Michael Masi a promis de mettre le sujet des dépassements et des limites de piste sur la table lors du briefing des pilotes au Mexique, le double Champion du monde estime que le règlement n'a pas à être modifié mais doit être mieux appliqué.

Depuis dimanche, les passes d'armes entre Alonso et les Alfa Romeo de Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi font beaucoup parler. À trois reprises le pilote Alpine s'est retrouvé dans un incident, tantôt coupable tantôt victime, mais il considère que les décisions ont manqué de cohérence d'un incident à l'autre. Il déplore notamment l'absence d'intervention de la direction de course lorsque Räikkönen l'a doublé en passant hors des limites de la piste. Un cas jugé différemment par les commissaires parce qu'ils ont estimé que le Finlandais avait été poussé hors de la piste par Alonso.

Le directeur de course Michael Masi a lui-même insisté sur la nécessité de juger les incidents au cas par cas, sans les comparer, et de tenir à chaque fois compte des circonstances, tout en admettant que la décision de ne pas sanctionner Räikkönen à Austin était "limite". Depuis quelque temps, certains pilotes réclament l'élaboration d'un "code de conduite" qui établirait clairement ce que chacun peut faire ou ne pas faire. Néanmoins, Alonso reste sur ses positions en affirmant que le problème est ailleurs.

"Je ne crois pas que nous ayons besoin de quoi que ce soit. La règle est très claire", martèle-t-il. "Nous devons juste mettre en place les règles. Quand on joue au football et que l'on prend le ballon de la main dans la surface [de réparation], il y a penalty. Il n'y a donc pas besoin de clarification de la règle. Il faut juste prendre la décision et dire qu'il y a penalty. Sinon, tout le monde prendra le ballon de la main dans la surface. Nous n'avons besoin d'aucune modification. Il faut juste appliquer les règles quand ça [une infraction] arrive."

Comme il en a pris l'habitude depuis quelques Grands Prix, Alonso ne change pas d'argumentaire et considère toujours que les incidents sont différemment traités en fonction des pilotes impliqués. L'Espagnol le répète aujourd'hui encore tout en estimant que la FIA est devenue plus inconstante dans ses prises de décisions que par le passé.

"Je l'imagine, car ça dépend de qui le fait", insiste-t-il. "À Sotchi, j'ai manqué le virage 1, et en Turquie, le jeudi, c'était un sujet brûlant. Ici [à Austin], sans forcer personne [à aller hors piste], il y avait quelque chose comme trois voitures qui sont sorties au virage 1, de leur propre fait. Alors nous verrons bien si au Mexique c'est un sujet brûlant, ou si tout va bien parce que Fernando n'a pas fait de [manœuvre] hors piste."

Lire aussi :

partages
commentaires
Stats États-Unis 2021 - Verstappen entre dans le grand huit
Article précédent

Stats États-Unis 2021 - Verstappen entre dans le grand huit

Article suivant

Red Bull n'a pas voulu sacrifier Pérez pour le meilleur tour

Red Bull n'a pas voulu sacrifier Pérez pour le meilleur tour
Charger les commentaires
Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre Prime

Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre

Ce n'est qu'une hypothèse à ce stade, qui a pris corps ce mercredi dans la presse italienne. Quelle forme pourrait prendre l'éventuel retour de Jean Todt chez Ferrari en 2022 ?

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021

Après le Grand Prix d'Arabie saoudite, vingt-et-unième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
6 déc. 2021
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021