Alonso : La McLaren est "étonnamment bonne" dans certains domaines

partages
commentaires
Alonso : La McLaren est
Par :
Co-auteur: Scott Mitchell
6 mars 2019 à 15:02

Fernando Alonso a déclaré que certains domaines de la McLaren F1 de cette année sont "étonnamment bons", mais il reconnaît qu'il y a encore des choses à améliorer.

Alonso s'est joint à l'équipe de Woking lors de la seconde semaine de tests hivernaux, à Barcelone, pour suivre les progrès de la nouvelle MCL34 avec laquelle McLaren courra en 2019. Les pilotes titulaires, Lando Norris et Carlos Sainz, ont tous les deux terminé en tête d'une journée d'essais chacun, même si le fils du champion de rallye a clairement indiqué qu'il ne croyait pas son team capable de se battre aux avant-postes pour l'instant.

Lire aussi :

En dépit du fait qu'Alonso n'a pas piloté la voiture, il a écouté les ingénieurs et analysé les données dans le cadre de son nouveau rôle d'ambassadeur. "Je pense que nous apprenons beaucoup", a-t-il expliqué. "J'étais en contact avec l'équipe et j'ai pris connaissance des débriefs et de tous les petits problèmes que nous trouvions."

"Et je pense que la semaine passée, nous avons confirmé la vision globale de la voiture, donc je pense qu'il y a des domaines qui doivent être revus et ils doivent poursuivre le développement pour améliorer la performance. D'autres sont étonnamment bons, donc je suis content des résultats et globalement, je pense que les deux semaines ont été très positives. Ce n'est pas encore parfait, mais je pense que la direction semble la bonne."

Un lien entre les pilotes et les ingénieurs

Dans le cadre de son nouveau rôle, Alonso va tester la McLaren plus tard dans l'année afin d'aider l'écurie dans son développement. Même s'il ne sera pas au volant de la MCL34 pendant plusieurs mois, le double Champion du monde estime que ses retours pourront toujours aider l'équipe et les titulaires. "La voiture que nous utilisons actuellement est probablement née en juin l'an passé, quand nous avons identifié nos problèmes, nos faiblesses, les philosophies qui étaient mauvaises au niveau de la voiture de 2018 et que nous avons commencé à discuter et à avoir des réunions, du travail en simulateur, pour la voiture 2019."

Lire aussi :

"Donc maintenant que 2019 est une réalité, elle est en piste et probablement que, pour certains des résultats qu'ils ont, ils ne connaissent pas l'histoire de ces changements ou la philosophie qui est derrière ce design. Donc je pense que c'est une chose où je peux avoir un apport."

"Également, après 18 ans [en F1], je connais la plupart des circuits, la plupart des astuces ça et là, et surtout avec Lando dans sa première année, avec tout ce qui peut apparaître lors d'un week-end de Grand Prix, un samedi, un dimanche matin ou autre, peut-être qu'avoir un pilote derrière la réflexion peut probablement aider, parce qu'ils voient uniquement la télémétrie. Ils analysent et ils prennent des décisions en se basant sur la télémétrie, mais je peux être le lien entre ce qu'ils voient au niveau des données et ce que le pilote peut ressentir ou le message qu'il passe à la radio."

Article suivant
Albon : "Pas de mauvaises surprises" sur la Toro Rosso

Article précédent

Albon : "Pas de mauvaises surprises" sur la Toro Rosso

Article suivant

Ticktum vise un test F1 avec Red Bull en 2019

Ticktum vise un test F1 avec Red Bull en 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Pablo Elizalde
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu