Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
17 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
24 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
38 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
73 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
86 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
101 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
108 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
122 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
129 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
143 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
157 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
185 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
192 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
206 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
213 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
227 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
241 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
248 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
262 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
276 jours

Alonso : "Je n'en ai pas fini avec la F1"

partages
commentaires
Par :
30 janv. 2020 à 12:45

Fernando Alonso a expliqué qu'il travaillait à un retour en Formule 1 et qu'il avait bon espoir d'y être compétitif en dépit de son âge et de ses deux années sans Grands Prix.

Après avoir quitté la Formule 1 fin 2018, faute de pouvoir bénéficier d'un baquet suffisamment compétitif pour combler ses ambitions, Fernando Alonso a garni son palmarès en Endurance avec une seconde victoire aux 24 Heures du Mans et un titre mondial en WEC, ainsi qu'un échec pour se qualifier à l'Indy 500 2019 et une première participation au Dakar en ce début d'année 2020.

Même si la communication du double Champion du monde de F1 n'a jamais vraiment penché dans un sens ou dans l'autre concernant la façon dont il liait son avenir et la discipline reine, cette fois, dans un entretien pour F1 Racing, il annonce clairement la couleur : "Je n'en ai pas fini avec la F1. 2021 est une bonne opportunité et je me sens frais et prêt désormais. C'est quelque chose que je vais explorer."

Lire aussi :

Même si le marché, qui semblait très ouvert, s'est quelque peu refermé en raison des prolongations de contrat de Charles Leclerc chez Ferrari et Max Verstappen chez Red Bull, le doute plane sur un certain nombre de situations individuelles (les plus évidentes étant celles de Lewis Hamilton chez Mercedes et de Sebastian Vettel chez Ferrari, tous deux en fin de contrat en 2020) mais aussi collectives (que vont faire Renault et Mercedes, par exemple, au-delà de la saison à venir ?). Quoi qu'il en soit, 2021 sera une saison très importante pour la discipline reine qui verra l'introduction d'un package réglementaire particulièrement dense marquant une révolution qui est pour le moment principalement technique et financière.

Reste à savoir si la candidature d'Alonso, 39 ans et qui sortira de deux saisons sans F1, intéressera une structure de pointe. "Je ne pense pas que l'âge sera un problème", assure-t-il. "Ces voitures, sans ravitaillement en essence, ne sont pas si exigeantes. Vous roulez sept ou huit secondes plus lentement le dimanche que le samedi. Également, avec les nouveaux pneus 18 pouces, ça va modifier le comportement de la voiture et tout le monde devra remettre à zéro sa façon de piloter."

Quand l'exemple de Michael Schumacher, revenu en F1 en 2010 après trois années de retraite, est cité, Alonso d'expliquer : "Michael est revenu en F1 dans une ère Pirelli [en réalité, la première saison de Schumacher chez Mercedes était la dernière de Bridgestone, à qui il était reproché des produits trop endurants], où les pneus étaient très sensibles. Nous avions développé des capacités pour en prendre soin et ne pas les surchauffer, et il a plus eu du mal par rapport à ça. En 2021, ça ne sera pas un problème pour moi."

Lire aussi :

Alonso estime en tout cas que les règles 2021 sont un pas dans la bonne direction et pourraient permettre aux écuries en dehors du top 3 d'avoir leur chance. "Le problème avec cette discipline actuellement est qu'elle est cruelle. Il n'y a aucun espoir [si vous roulez dans une mauvaise voiture]. Ça arrive dans d'autres sports. Chelsea ou Manchester City peuvent perdre face à une équipe de seconde division, mais en F1 c'est impossible."

"La Formule 1 a un goût d'inachevé parce que les gens pensent que nous méritions plus que ce que nous avons accompli, surtout lors des dernières années. Dans le musée, il y a des étagères avec beaucoup de trophées, mais rien récemment et ça semble un peu étrange. Le seul problème avec les nouvelles règles c'est que certaines écuries pourraient les interpréter différemment des autres. Vous pouvez rejoindre une équipe qui gagne actuellement, mais s'ils font une erreur avec les règles, est-ce que les gens vont dire que j'ai encore pris une mauvaise décision ?" 

Article suivant
Hamilton et Mercedes démentent les rumeurs sur leur avenir

Article précédent

Hamilton et Mercedes démentent les rumeurs sur leur avenir

Article suivant

Ferrari : "Il faut accepter" les frictions entre Vettel et Leclerc

Ferrari : "Il faut accepter" les frictions entre Vettel et Leclerc
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Auteur Fabien Gaillard