Bilans Saison 2020
Dossier

Bilans Saison 2020

Bilan 2020 - Le diamant Verstappen est-il suffisamment poli ?

Seul pilote à parfois donner le change aux Mercedes à la régulière, Max Verstappen a mené une campagne 2020 de très grande qualité, preuve supplémentaire qu'il sera prêt à jouer le titre dès qu'il en aura l'occasion.

Bilan 2020 - Le diamant Verstappen est-il suffisamment poli ?

Ces bilans 2020 sont aussi l'occasion pour vous de noter chaque pilote, grâce au module situé au bas de cet article.

Si l'on devait établir le parallèle entre les ambitions affichées il y a un an tout juste par Red Bull Racing et Max Verstappen, et l'issue de la saison 2020, il y aurait comme un hic. L'attelage espérait se battre pour le titre mondial cette année, mais il n'en a rien été. S'arrêter là serait pourtant très réducteur et inciterait à dresser un bilan négatif d'une campagne qui a été pour le moins exemplaire de la part du pilote néerlandais.

Il l'a avoué il y a plusieurs semaines déjà : dès les essais hivernaux, Verstappen a compris que son objectif ne pourrait pas être atteint, la faute à une Red Bull un peu trop capricieuse et nécessitant de nombreux ajustements. Il ne s'est toutefois pas démotivé, et lorsque les débats ont enfin débuté en juillet, il y a mis tout le cœur qu'on lui connaît. Très vite, il s'est imposé comme l'empêcheur de tourner en rond face à la domination accrue de Mercedes et en l'absence des Ferrari aux avant-postes.

Lire aussi :

D'un point de vue comptable, sa saison est remarquable. Ainsi, pendant quasiment toute la saison, Verstappen a systématiquement terminé sur le podium lorsqu'il voyait l'arrivée. Il aura fallu attendre le rude Grand Prix de Turquie pour voir une telle série prendre fin. Le week-end stambouliote est peut-être d'ailleurs le seul revers majeur de la saison dont l'intéressé soit responsable, tant tout semblait écrit pour qu'il s'y impose. Et même si son écurie y a commis une erreur de réglages, il a cette fois-ci donné le sentiment de laisser ressurgir quelques vieux démons, à commencer par ceux de l'impatience et de l'agressivité échappant à son contrôle.

C'est bien là le seul accroc dans un championnat qu'il a mené avec une régularité affirmée, et qui lui a permis d'exploiter deux opportunités importantes. La première à Silverstone, où la situation pneumatique délicate a joué en sa faveur pour signer une première victoire. La seconde à Abu Dhabi, pour clôturer 2020 sur un succès ne souffrant d'absolument aucune contestation possible, le tout au lendemain d'une pole position suffisamment rare pour être soulignée.

Le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing, avec son trophée

S'il n'avait pas été frappé par cinq abandons – tous indépendants de sa responsabilité –, Max Verstappen serait probablement le vice-Champion du monde 2020 derrière Lewis Hamilton. Car il n'a finalement échoué qu'à neuf longueurs de l'autre Mercedes, celle d'un Valtteri Bottas qu'il a même plusieurs fois devancé au classement général, preuve qu'il maîtrisait totalement son sujet malgré une RB16 pas au niveau des monoplaces de Brackley.

En interne, Verstappen a affirmé un peu plus s'il le fallait qu'il était le leader naturel, en plus d'être l'enfant chéri de la maison. Impitoyable, il a broyé un Alexander Albon de plus en plus en difficulté au fil de la saison, au point de voir le Thaïlandais perdre son baquet au profit de Sergio Pérez pour 2021. Verstappen a notamment infligé un très douloureux 17-0 à son voisin de garage en qualifications…

Le pilote de 23 ans ne deviendra jamais le plus jeune Champion du monde de l'Histoire, mais ne comptez pas sur lui pour délaisser sa quête. À coup sûr, il sera l'un des grands animateurs du cru 2021, même s'il a déjà émis des réserves quant à la possibilité de rattraper Mercedes en raison du gel partiel des châssis. Il ne fait toutefois aucun doute qu'il sera au rendez-vous, tandis qu'il sera particulièrement intéressant d'observer la dynamique dans l'écurie avec un nouveau coéquipier au profil bien différent de ce qu'il a connu jusqu'à présent.

 

partages
commentaires
Pionnier du sponsoring en F1, John Hogan est décédé

Article précédent

Pionnier du sponsoring en F1, John Hogan est décédé

Article suivant

Albon va courir en DTM avec le soutien de Red Bull

Albon va courir en DTM avec le soutien de Red Bull
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021
La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ? Prime

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ?

Mercedes a quitté Imola en conservant la tête des deux classements généraux mais ne se fait aucune illusion sur la menace que représente Red Bull.

Formule 1
20 avr. 2021
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 avr. 2021
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021