Brawn : Mercedes a "évité la panique" quand Ferrari a élevé le niveau

partages
commentaires
Brawn : Mercedes a
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
2 déc. 2018 à 09:20

Ross Brawn salue la remise en question permanente de Mercedes AMG F1 ayant permis de maintenir un cycle de succès au championnat pour la cinquième année de suite.

Comme l'a fait remarquer Ross Brawn, directeur sportif de la F1 et pilier de la mise en orbite de l'équipe Mercedes AMG F1 lorsque celle-ci a racheté Brawn GP fin 2009, Valtteri Bottas a subi le contrecoup moral d'une première moitié de saison lors de laquelle il est rapidement apparu clair qu'il ne serait pas en mesure de se battre pour le titre de champion du monde de Formule 1 en 2018.

Bottas peut en revanche se satisfaire du fait d'avoir collaboré depuis son arrivée dans le team (en 2017) à la moisson de titres constructeurs de Mercedes, qui est désormais la seule équipe avec Ferrari (2000-2004) à avoir conclu le championnat en tête du classement au moins cinq fois consécutivement.

Brawn, qui a mis en place les fondations de cette équipe et était aussi de la glorieuse aventure Ferrari, a salué les réalisations "impressionnantes" de la structure anglo-allemande, qui n'est pas tombée dans la facilité pour éviter le retour de Ferrari et Red Bull en maintenant année après année des standards de premier ordre, bien au-delà du domaine unique de l'unité de puissance hybride.

Lire aussi:

"Lorsque l'on gagne autant et pendant si longtemps, il est très facile de tomber dans le piège de la complaisance", affirme celui qui a maintenu Ferrari dans son âge d'or dans les années 2000. "C'est presque inévitable, mais cela peut être évité en haussant constamment la barre. Seuls Ferrari, pendant l'ère Schumacher, sont parvenus à remporter plus de cinq titres de rang et j'ai eu l'honneur d'être le directeur technique de cette équipe lorsqu'elle est parvenue à en signer six."

La remise en question mise en scène par Toro Wolff de manière parfois caricaturale après chaque succès et le maintien d'une crainte de l'adversité sont des facteurs essentiels du succès sur le long terme en F1, rappelle Brawn.

"Je me souviens que chaque année, nous étions conscients du fait que pour la saison suivante, nous allions repartir de zéro, conscients du fait que juste parce que nous avions été forts avant ne se traduisait pas automatiquement par un avantage en fractions de secondes, car en Formule 1, on ne peut jamais s'arrêter", se souvient-il de son temps passé à Maranello.

"C'est ce que l'équipe dirigée par Toto Wolff a été en mesure de faire : éviter la panique lorsqu'ils ont réalisé qu'il n'allait pas être suffisant d'être parfaits pour battre Ferrari, mais qu'encore plus d'efforts allaient être nécessaires qu'envisagé initialement", salue le Britannique.

Lire aussi:

Article suivant
Brawn : Bottas, "l'unique légère fissure" dans l'armure Mercedes

Article précédent

Brawn : Bottas, "l'unique légère fissure" dans l'armure Mercedes

Article suivant

Autosport Awards : la grande cérémonie de remise de prix a lieu ce soir

Autosport Awards : la grande cérémonie de remise de prix a lieu ce soir
Charger les commentaires