Les écuries manquent d'options pour caser leurs jeunes pilotes en EL1

Face à l'obligation d'aligner des jeunes pilotes en essais libres, les écuries ont repoussé l'échéance jusqu'à manquer aujourd'hui d'alternatives idéales.

Jack Doohan, Alpine A522

La trêve estivale bientôt terminée, la Formule 1 va basculer dans sa deuxième partie de saison. À ce stade, beaucoup d'écuries doivent encore faire le nécessaire pour respecter l'obligation réglementaire d'aligner des pilotes sans expérience, c'est-à-dire ne comptant pas plus de deux Grands Prix à leur actif, à deux reprises au moins lors d'une séance d'essais libres du vendredi.

Les écuries qui ont titularisé des rookies cette année ont d'ores et déjà rempli la moitié de cette obligation mécaniquement lors du premier Grand Prix : McLaren avec Oscar Piastri, Williams avec Logan Sargeant et AlphaTauri avec Nyck de Vries. Toutefois, et c'est inhabituel, aucun jeune pilote n'a encore été aligné par les autres écuries à ce stade de la saison. L'an passé, dès le rendez-vous de Barcelone, Williams avait déjà fait rouler Nyck de Vries et Red Bull avait convié Jüri Vips.

Il reste donc, pour l'heure, 17 engagements de rookies à satisfaire lors des dix prochains Grands Prix. Mercedes a déjà confirmé Frederik Vesti pour les EL1 à Mexico, mais aucun autre plan n'est connu.

Le point sur le respect du règlement

Écurie Séance 1 Séance 2
Red Bull    
Ferrari    
Mercedes Denmark Frederik Vesti (Mexico)  
Alpine    
McLaren Australia Oscar Piastri (Bahreïn)  
Alfa Romeo    
Aston Martin    
Haas    
AlphaTauri Netherlands Nyck de Vries (Bahreïn)  
Williams United States Logan Sargeant (Bahreïn)  

On peut facilement réduire ces dix opportunités à sept puisque les Grands Prix du Qatar (Losail), des États-Unis (Austin) et de São Paulo (Interlagos) se disputeront sous le format sprint.

Si l'on se penche sur les sept autres week-ends, certains apparaissent peu propices au sacrifice d'une séance d'EL1. C'est le cas des tracés urbains de Singapour et Las Vegas, où tout sera d'ailleurs à découvrir. Quant à Zandvoort, Monza et Abu Dhabi, la présence de la F2 en parallèle complexifie la possibilité d'aligner des jeunes pilotes qui évoluent dans ce championnat, notamment s'ils sont encore en lutte pour le titre et/ou pour l'obtention de points en vue de la Super Licence.

Les sept premiers du championnat F2 sont affiliés à des écuries de F1 et ont le profil de candidats naturels : Théo Pourchaire (Alfa Romeo), Frederik Vesti (Mercedes), Ayumu Iwasa (Red Bull), Jack Doohan (Alpine), Victor Martins (Alpine), Oliver Bearman (Ferrari) et Enzo Fittipaldi (Ferrari). Quand la situation sera davantage décantée, en fin de saison à Abu Dhabi, il paraît inévitable que certains soient engagés sur les deux tableaux. D'autant que le tracé de Yas Marina est celui où se déroulent dans la foulée les habituels tests de fin de saison.

Les jeunes pilotes devraient se bousculer en piste à Abu Dhabi.

Les jeunes pilotes devraient se bousculer en piste à Abu Dhabi.

Pour d'autres, principalement des réservistes, la donne est un peu moins délicate. Ce sera le cas si Aston Martin veut faire appel à Felipe Drugovich, Haas à Pietro Fittipaldi et Red Bull/AlphaTauri à Liam Lawson. Concernant ce dernier, notons tout de même un conflit de date entre le Grand Prix du Mexique et une manche de Super Formula, discipline dans laquelle il évolue au Japon.

Les deux derniers tracés, Suzuka et Mexico, seront de leur côté le théâtre d'essais pneumatiques puisque Pirelli fournira à cette occasion des enveloppes prototypes à tester en vue de 2024. Le circuit nippon n'est pas non plus le plus adapté à un débutant, même si l'on se souvient que Red Bull y avait fait débuter Max Verstappen en EL1 chez Toro Rosso en 2014. Pour le coup, Liam Lawson pourrait y faire valoir son expérience acquise en Super Formula.

On l'aura compris, des compromis seront quasiment impératifs, mais deux week-ends sortent donc du lot pour y voir en piste plusieurs jeunes pilotes en EL1 : ceux du Grand Prix du Mexique et du Grand Prix d'Abu Dhabi.

Avec Adam Cooper

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent La domination Verstappen "ne nuit pas" à la F1, selon Brown
Article suivant Alonso : "Une première partie de saison de rêve" pour Aston Martin

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France