EL1 - Mercedes débute son week-end dans un autre monde

Comme si de rien n'était, Lewis Hamilton et Nico Rosberg ont entamé le week-end anglais en assommant la concurrence, sans même chausser les gommes tendres. Le tout sur piste sèche, mais sous un ciel gris et menaçant...

EL1 - Mercedes débute son week-end dans un autre monde
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Esteban Ocon, pilote d'essais Renault Sport F1 Team R.S.16
Sebastian Vettel, Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Aileron arrière de la Mercedes W07 Hybrid
Des pneus Pirelli
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Des fans dans les tribunes
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1
L'équipe Red Bull Racing joue au football dans le paddock
Kimi Raikkonen, Ferrari
Un mécanicien McLaren avec des pneus Pirelli
Détails de l'avant de la Ferrari SF16-H
Détail de l'aileron arrière Mercedes
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Sebastian Vettel, Ferrari
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Romain Grosjean, Haas F1 Team

C'est avec un temps sec, mais un ciel gris que Silverstone peut si souvent offrir, que les premiers pilotes prennent la piste pour les premiers essais libres du week-end. S'il ne pleut pas et que la piste est sèche, l'herbe des bas-côtés est en revanche bien humide.

Esteban Ocon, convié pour cette séance à prendre le baquet de Kevin Magnussen chez Renault, est d'ailleurs le premier en action tandis que le mercure affiche 16°C dans l'air. La piste est autour d'une vingtaine de degrés, avec 91% d'humidité ambiante.

Le Français n'est pas le seul réserviste à obtenir du temps de roulage lors de cette séance, puisque c'est également le cas du jeune Charles Leclerc chez Haas, à la place d'Esteban Gutiérrez. Le baptême du Monégasque est ponctué de quelques figures de style, avec notamment un tête-à-queue sans conséquence. Les monoplaces américaines paraissent assez instables, mais affichent la meilleure vitesse de pointe : 325 km/h. 

L'autre petit événement concerne le Halo, à nouveau monté sur la Ferrari de Sebastian Vettel, dans sa version révisée déjà aperçue en Autriche pour des tests statiques. Cette fois, l'Allemand prend la piste pour un tour d'installation avec ce dispositif de sécurité autour du cockpit, dont l'introduction est discutée pour la saison prochaine. Le Halo 2 est ensuite démonté pour que le quadruple Champion du monde se concentre sur son programme. 

 

Du côté de la feuille des temps, Daniel Ricciardo est le premier à fixer un temps de référence, bien qu'anecdotique, en 1'37"297 avec les pneus durs, avant d'être battu par son coéquipier Max Verstappen en mediums. Rappelons que pour ce week-end britannique, Pirelli propose les trois mélanges les plus durs de sa gamme avec les gommes tendres, mediums et dures. La plupart des pilotes opte pour les mediums dans la première heure, d'autant que le graining apparu rapidement sur les pneus durs de Ricciardo semble déjà confirmer la tendance qui est d'éviter ce composé, dont seul Force India a choisi plus de deux sets pour le week-end.

Il faut attendre la fin du premier quart d'heure pour voir Mercedes envoyer ses pilotes en piste, Lewis Hamilton en tête, là aussi avec les pneus mediums. Le Britannique prend le temps de saluer son public dans son tour d'installation, alors qu'il embarque sur sa monoplace le nouvel aileron arrière apporté par le constructeur allemand ce week-end. Les deux Flèches d'Argent s'échangent à plusieurs reprises le chrono de référence. 

 

Ces quarante premières minutes - avant de rendre le premier train de pneumatiques mis à disposition par Pirelli - permettent à la firme à l'Étoile d'afficher une aisance et une supériorité impressionnantes, avec plus de 1"5 d'avance sur le reste du peloton alors emmené par... Fernando Alonso et sa McLaren-Honda. 

Le duel au chronomètre reprend à mi-séance entre les deux pilotes Mercedes, qui semblent nous orienter vers un nouveau mano a mano qui va les laisser s'expliquer sur une autre planète ce week-end, en tout cas dans des conditions sèches. Ils repoussent ainsi le troisième temps d'Alonso à 2"3 ! Et le temps de la pole position 2015 (1'32"248) est également déjà battu. 

 

À l'entame de la dernière demi-heure, Sebastian Vettel est le premier à chausser les gommes tendres parmi les pilotes de pointe. L'apparition du pneu à flanc jaune permet au quadruple Champion du monde de se rapprocher des deux Mercedes, mais à huit dixièmes toutefois. Nico Hülkenberg fait même un peu mieux avec sa Force India, là aussi à huit dixièmes des deux Mercedes, qui sont séparées par seulement 33 millièmes. 

En fin de séance, le ciel s'obscurcit mais la pluie attendue à un moment ou à un autre du week-end épargne encore Silverstone. Après de très longues minutes d'attente durant lesquelles sa Sauber est restée immobilisée dans son garage pour un problème technique, Marcus Ericsson peut enfin se lancer dans sa séance pour quelques tours.

Le travail sur les longs relais se poursuit jusqu'au drapeau à damier, avec des équipes studieuses et aucun incident particulier à signaler en piste, si ce n'est une sortie un peu large de Hamilton au virage 9. On notera l'appel radio de Rosberg dans les dernières minutes pour signaler un problème de déploiement d'énergie avec son unité de puissance. À surveiller également l'alerte mentionnée par Vettel avec sa boîte de vitesses, dans son tour de rentrée au stand. 

Hamilton conclut en tête devant le leader du championnat, tandis que Hülkenberg conserve le troisième rang. Leclerc termine 18e devant Ocon, alors que les Manor ferment la marche.Poster James Hunt, McLaren M23

 

GP de Grande-Bretagne - Essais Libres 1

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcart
1  Lewis Hamilton   Mercedes 30 1'31.654  
2  Nico Rosberg   Mercedes 33 1'31.687 0.033
3  Nico Hülkenberg   Force India 30 1'32.492 0.838
4  Sebastian Vettel   Ferrari 20 1'32.501 0.847
5  Daniel Ricciardo   Red Bull 30 1'32.773 1.119
6  Kimi Räikkönen   Ferrari 28 1'33.039 1.385
7  Max Verstappen   Red Bull 22 1'33.202 1.548
8  Sergio Pérez   Force India 29 1'33.235 1.581
9  Carlos Sainz Jr.   Toro Rosso 18 1'33.446 1.792
10  Fernando Alonso   McLaren 22 1'33.527 1.873
11  Daniil Kvyat   Toro Rosso 20 1'33.738 2.084
12  Jenson Button   McLaren 24 1'34.132 2.478
13  Valtteri Bottas   Williams 38 1'34.263 2.609
14  Felipe Massa   Williams 34 1'34.456 2.802
15  Romain Grosjean   Haas 24 1'34.547 2.893
16  Jolyon Palmer   Renault 29 1'34.787 3.133
17  Felipe Nasr   Sauber 21 1'34.805 3.151
18  Charles Leclerc   Haas 25 1'35.869 4.215
19  Esteban Ocon   Renault 31 1'35.980 4.326
20  Marcus Ericsson   Sauber 19 1'36.003 4.349
21  Pascal Wehrlein   Manor 25 1'36.136 4.482
22  Rio Haryanto   Manor 29 1'36.647 4.993
partages
commentaires
Nasr - Le point marqué par Manor "nous a ouvert les yeux"
Article précédent

Nasr - Le point marqué par Manor "nous a ouvert les yeux"

Article suivant

Quelle suite pour le marché des transferts en F1 ?

Quelle suite pour le marché des transferts en F1 ?
Charger les commentaires
Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre Prime

Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre

Ce n'est qu'une hypothèse à ce stade, qui a pris corps ce mercredi dans la presse italienne. Quelle forme pourrait prendre l'éventuel retour de Jean Todt chez Ferrari en 2022 ?

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021

Après le Grand Prix d'Arabie saoudite, vingt-et-unième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
6 déc. 2021
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021