Formule 1
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
50 jours
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
63 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
85 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
99 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
106 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
120 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
134 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
162 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
169 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
183 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
190 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
203 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
225 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
239 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
253 jours

Ferrari a déjà envisagé puis abandonné l'idée d'un système DAS

partages
commentaires
Ferrari a déjà envisagé puis abandonné l'idée d'un système DAS
Par :
26 févr. 2020 à 16:19

Mattia Binotto a expliqué que Ferrari avait envisagé de créer un système similaire au DAS de Mercedes avant d'abandonner l'idée en raison de doutes sur sa légalité.

Au-delà des performances toujours difficiles à déchiffrer lors des essais hivernaux, le sujet principal jusqu'ici aura été le DAS. Le système de direction à deux axes de Mercedes, qui permet au pilote, en piste, de modifier le pincement des roues avant en avançant ou en reculant le volant, a soulevé nombre de questions et suscité une certaine admiration de la part d'acteurs et d'observateurs. Alors que sa légalité pour 2020 est présumée (en raison des retours positifs de la FIA à ce sujet) mais pas actée (car il faut quoi qu'il arrive une décision des commissaires d'un Grand Prix), il est d'ores et déjà clair selon le règlement 2021 qu'une telle solution ne sera pas permise l'an prochain.

Lire aussi :

Interrogé dans le cadre d'une conférence de presse ce mercredi, en marge de la reprise des essais hivernaux à Barcelone, Mattia Binotto, le directeur de la Scuderia Ferrari, affirme que son écurie a auparavant étudié un système similaire au DAS mais avait abandonné l'idée de le mettre en place : "Le système DAS est quelque chose que nous avons envisagé par le passé, mais nous ne l'avions pas dessiné et développé. La raison, c'est la question de la légalité, que nous n'avions pas clarifiée avec la FIA à l'époque."

"[Mais], en second lieu, parce que nous croyons que ça n'en vaut pas le coup, au moins pour notre voiture et nos concepts", a poursuivi Binotto, alors que les gains qu'un tel dispositif peut apporter restent encore à découvrir. "Nous regardons ce que les autres font. Pour l'instant, c'est vraiment un point d'interrogation. Je ne suis pas sûr que nous allons le développer."

Sur la question de la légalité, et alors que d'aucuns ont remis en cause la vision consistant à considérer le DAS comme étant conforme à la réglementation technique, le technicien ne souhaite pas livrer son opinion. "Je pense qu'il est difficile pour nous de juger. Au niveau du système exact, je suis quasiment sûr que la FIA se fera son propre jugement."

Avec Jonathan Noble   

Voir aussi :

Article suivant
Ricciardo fait de Renault sa priorité et ne pense pas à Ferrari

Article précédent

Ricciardo fait de Renault sa priorité et ne pense pas à Ferrari

Article suivant

Barcelone, J4 - Kubica conserve la tête, Verstappen anime l'après-midi

Barcelone, J4 - Kubica conserve la tête, Verstappen anime l'après-midi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique , Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard