Il y a 5 ans : Red Bull tire une balle dans le pied de Ricciardo

Le 29 mai 2016, le Grand Prix de Monaco offrait à Daniel Ricciardo une opportunité en or d'accrocher la victoire en Principauté. Alors qu'il avait largement le rythme pour l'emporter, une erreur de Red Bull dans les stands a cependant offert le succès à Lewis Hamilton.

Il y a 5 ans : Red Bull tire une balle dans le pied de Ricciardo

Avant la course monégasque, la situation du début de saison 2016 est limpide : sur la lancée de sa fin de saison 2015, Nico Rosberg a signé quatre victoires sur les quatre premiers GP. Cette série s'est arrêtée à Barcelone, en même temps que les deux Mercedes W07 s'immobilisaient dans les graviers du virage 4, après un accrochage désormais entré dans l'Histoire. En arrivant en Principauté, Lewis Hamilton, alors triple Champion du monde, accuse un retard déjà conséquent de 39 unités et doit donc impérativement reprendre des points à son équipier.

Lire aussi :

Mais Rosberg reste sur trois succès consécutif à Monte-Carlo, dont celui très chanceux de la saison précédente qui s'est joué sur une incroyable bourde stratégique de Mercedes reléguant Hamilton, leader facile, en troisième place. Et outre l'Allemand, il y a l'obstacle Red Bull. La structure autrichienne, sur la dynamique d'un bon début de saison et d'une improbable victoire de Max Verstappen pour sa première au sein de l'écurie-mère en Espagne, se révèle très rapide. Si le Néerlandais n'en profite pas, la faute à de nombreuses erreurs lors du week-end, Daniel Ricciardo en tire admirablement parti en signant la pole, devant Rosberg et Hamilton.

Rosberg se noie

La course débute le lendemain sur une piste rendue humide par la pluie qui tombe sans discontinuer depuis le matin et c'est le Safety Car qui se charge d'imprimer le rythme initial. Au bout de sept tours de neutralisation puis une poignée d'autres interruptions après deux incidents, les fauves sont véritablement lâchés. Un, en tout cas : Ricciardo s'échappe. Derrière lui, Rosberg, d'habitude à l'aise entre les rails monégasques, n'est pas du tout dans le rythme et, en six tours, l'écart dépasse déjà les dix secondes. Sur ordre de Mercedes et sportivement, Rosberg ouvre alors la porte à Hamilton pour qu'il tente de jouer la victoire.

La pluie se faisant plus légère, la piste sèche. Red Bull et Ricciardo vont alors prendre le parti de chausser les intermédiaires en profitant des conditions plus favorables. Hamilton et Mercedes sont quant à eux obligés de faire un pari : ils conservent leurs pneus pluie, pourtant usés et moins efficaces, afin de prendre la tête en piste et de gagner du temps en s'épargnant un arrêt. Le premier volet de cette stratégie fonctionne : Hamilton maintient Ricciardo derrière lui en dépit du meilleur rythme de la RB12 en gommes intermédiaires. Mais pour espérer jouer la victoire, il va falloir plus. 

Amer en slicks

Une fois la piste jugée suffisamment sèche, au 31e tour, Hamilton plonge dans les stands pour chausser des slicks ultratendres. Son tour de sortie est lent sur ces pneus froids et il commet même une erreur au S de la Piscine. Après avoir retrouvé les commandes, Ricciardo réussit lui un très bon tour de rentrée et se dirige vers les stands pour passer des slicks également, comme Red Bull vient de lui demander. Il s'immobilise dans son emplacement devant le garage de son équipe et... rien. L'incroyable se produit : la firme n'est en fait absolument pas prête à recevoir son pilote et les pneus mettent un temps fou à arriver et à être montés. D'un arrêt qui aurait dû en durer trois, on passe à une immobilisation de 13 longues secondes.

Quand Ricciardo émerge enfin de la voie des stands, Hamilton est à peine à côté de lui, mais la configuration de cette sortie et du premier virage donne l'avantage en vitesse au Britannique qui reprend les commandes. La quarantaine de tours qui suivra verra la Mercedes résister à une Red Bull plus véloce, un scénario que l'on connaît bien... Les deux hommes iront même au contact à la sortie de la Chicane du Port au 37e passage, après un tout-droit du #44. Mais c'est bien ce dernier qui franchira la ligne d'arrivée en tête, devant Ricciardo et Sergio Pérez. Rosberg a finalement sombré en septième position et perd 19 points d'avance au championnat.

Sur le podium, comme Hamilton l'année précédente, la mine de Ricciardo oscille entre déconfiture et colère immense. Lui, si souriant d'habitude, a déjà prévenu à la radio : "Rien de ce que vous pourrez dire n'améliorera les choses". L'Australien devra attendre deux années supplémentaires, en 2018, pour l'emporter en Principauté, au terme d'une course disputée en grande partie avec un moteur défaillant.

Le course en images

Utilisez les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 mène derrière le Safety Car de la FIA
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 mène derrière le Safety Car de la FIA
1/30

Photo de: Mercedes AMG

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 mène derrière le Safety Car de la FIA
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 mène derrière le Safety Car de la FIA
2/30

Photo de: Pirelli

Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
3/30

Photo de: Mercedes AMG

Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
4/30

Photo de: Mercedes AMG

Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
5/30

Photo de: Mercedes AMG

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
6/30

Photo de: Pirelli

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
7/30

Photo de: Red Bull Content Pool

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
8/30

Photo de: Red Bull Content Pool

Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
9/30

Photo de: Red Bull Content Pool

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
10/30

Photo de: Red Bull Content Pool

Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
11/30

Photo de: Mercedes AMG

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
12/30

Photo de: Pirelli

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
13/30

Photo de: Mercedes AMG

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
14/30

Photo de: Mercedes AMG

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
15/30

Photo de: Mercedes AMG

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
16/30

Photo de: Red Bull Content Pool

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
17/30

Photo de: Mercedes AMG

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
18/30

Photo de: Mercedes AMG

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing descend de sa voiture dans le parc fermé
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing descend de sa voiture dans le parc fermé
19/30

Photo de: Red Bull Content Pool

Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid fête la victoire dans le parc fermé
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid fête la victoire dans le parc fermé
20/30

Photo de: Mercedes AMG

Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid fête la victoire dans le parc fermé
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid fête la victoire dans le parc fermé
21/30

Photo de: Mercedes AMG

Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête la victoire avec Justin Bieber, chanteur
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête la victoire avec Justin Bieber, chanteur
22/30

Photo de: Mercedes AMG

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing avec Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 sur le podium
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing avec Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 sur le podium
23/30

Photo de: Mercedes AMG

Podium : Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, second ; Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, vainqueur ; Sergio Perez, Sahara Force India F1, troisième
Podium : Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, second ; Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, vainqueur ; Sergio Perez, Sahara Force India F1, troisième
24/30

Photo de: Mercedes AMG

Podium : Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, second ; Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, vainqueur ; Sergio Perez, Sahara Force India F1, troisième avec Nathan Davey, Mercedes AMG F1
Podium : Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, second ; Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, vainqueur ; Sergio Perez, Sahara Force India F1, troisième avec Nathan Davey, Mercedes AMG F1
25/30

Photo de: Mercedes AMG

Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête sa victoire sur le podium
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête sa victoire sur le podium
26/30

Photo de: Mercedes AMG

Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête sa victoire sur le podium
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête sa victoire sur le podium
27/30

Photo de: Mercedes AMG

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
28/30

Photo de: Red Bull Content Pool

Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête la victoire avec son équipe
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête la victoire avec son équipe
29/30

Photo de: Mercedes AMG

Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête la victoire avec Dr. Dieter Zetsche, Daimler AG CEO, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, et l'équipe
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête la victoire avec Dr. Dieter Zetsche, Daimler AG CEO, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, et l'équipe
30/30

Photo de: Mercedes AMG

partages
commentaires
Qualifications Sprint : éviter le flou pour transformer l'essai

Article précédent

Qualifications Sprint : éviter le flou pour transformer l'essai

Article suivant

Ailerons flexibles : Red Bull pourrait aussi porter réclamation !

Ailerons flexibles : Red Bull pourrait aussi porter réclamation !
Charger les commentaires
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021