Hamilton n'a aucun intérêt à aller chez Ferrari, selon Coulthard

Pour David Coulthard, Lewis Hamilton n'a pas besoin d'une "aventure tout en câlins, en douceur et en émotions" chez Ferrari et devrait rester chez Mercedes.

Hamilton n'a aucun intérêt à aller chez Ferrari, selon Coulthard

Avec les prolongations de contrat de Charles Leclerc chez Ferrari et de Max Verstappen chez Red Bull, la situation du marché des transferts qui paraissait grande ouverte en vue de 2021 s'est finalement resserrée. Reste que la principale rumeur, à savoir celle d'un possible départ de Lewis Hamilton, en fin de contrat cette année, de Mercedes vers Ferrari demeure une possibilité.

Le baquet de Sebastian Vettel sera potentiellement libre l'an prochain, or l'Allemand a perdu de sa superbe du côté de Maranello. Après avoir incarné un certain renouveau après la fin de l'ère Fernando Alonso, le quadruple Champion du monde a échoué, pas forcément qu'en raison de ses propres erreurs, dans la course à la couronne mondiale en 2017 et 2018, avant d'être battu aux points par Leclerc en 2019, tout en reproduisant des erreurs que d'aucuns jugent indignes de son statut. Malgré tout, il disposera en 2020 de la possibilité de redorer son blason et, éventuellement, de sauver sa place.

Lire aussi :

Pour David Coulthard, plus que la situation du côté de Ferrari et Vettel, c'est surtout du côté de Lewis Hamilton qu'il faut regarder. "Je n'ai jamais ressenti que Lewis allait partir ailleurs", a déclaré l'Écossais, à l'occasion du salon Autosport International, pour Reuters. "Je suis sûr qu'il discute avec Ferrari... mais il n'a jamais été qu'avec Mercedes. Pourquoi partir et casser cela ?"

"Certaines personnes veulent ce twist européen dans leur vie, mais je pense que Lewis est très heureux en territoire anglophone, britannique et américain. L'Amérique c'est son terrain de jeu, la Grande-Bretagne c'est pour la course. Je ne pense pas qu'il ait besoin d'une aventure tout en câlins, en douceur et en émotions qu'il aurait avec Ferrari. Et je ne crois pas que l'écusson de Ferrari soit gravé dans son esprit depuis qu'il est petit. Donc pourquoi faire ça ? L'argent ? Il en a plein."

Hamilton a débuté sa carrière en F1 en 2007, au sein de l'écurie McLaren qui était motorisée par Mercedes. Titré en 2008, il quitta Woking fin 2012 pour rejoindre l'écurie d'usine du constructeur à l'Étoile. Il a depuis remporté cinq des sept couronnes mondiales mises en jeu.

Coulthard estime par ailleurs que Hamilton, désormais âgé de 35 ans, a changé d'approche sur la question de sa retraite. L'ancien pilote Williams et McLaren pense que, depuis le GP des États-Unis 2019, lors duquel le #44 a remporté son sixième Championnat du monde, il n'est plus si enclin à quitter la F1 à n'importe quel moment. "J'ai le sentiment bien plus fort qu'il est là pour quelques années encore. Cela nous prépare donc à ce qui pourrait être un véritable âge d'or de la Formule 1."

partages
commentaires
Magnussen : La chute de Haas, incomparable à McLaren ou Williams

Article précédent

Magnussen : La chute de Haas, incomparable à McLaren ou Williams

Article suivant

En images : les trophées de la saison 2019 de F1

En images : les trophées de la saison 2019 de F1
Charger les commentaires
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021