Formule 1 GP de France

Horner : Mercedes réduit l'écart sur Red Bull et Ferrari

Christian Horner estime que Mercedes continue de se rapprocher de Red Bull et Ferrari après que l'écurie ait signé son meilleur résultat de la saison au Grand Prix de France.

Si la victoire est revenue, pour la septième fois de la saison, à Max Verstappen sur le Circuit Paul Ricard, c'est bien Mercedes qui a placé deux pilotes sur le podium, avec Lewis Hamilton second et George Russell troisième. Un résultat en partie dû aux problèmes de Ferrari, avec le renvoi en fond de grille de Carlos Sainz en raison de changements moteur et la sortie de piste de Charles Leclerc.

Mais un résultat qui symbolise bien la force de Mercedes lors de la première moitié de saison : une fiabilité sans faille qui lui a souvent permis de se hisser sur la "boîte". Car en performance pure, lutter avec les leaders qu'étaient Verstappen et Leclerc demeurait impossible au Castellet. Juste derrière le Néerlandais après le Safety Car, Hamilton a finalement accusé une dizaine de secondes de retard sur la ligne sans jamais avoir pu inquiéter son adversaire, qui a également pu gérer son rythme.

Du côté de Christian Horner, directeur de Red Bull, si rien n'a vraiment été surprenant en termes vitesse affichée par les Mercedes, il estime que la structure allemande continue de grappiller du terrain sur les leaders.

"Ils étaient assurément très optimistes pour ce week-end", a déclaré Horner après la course au Paul Ricard. "Je pense qu'au final, Max était assez à l'aise. Mais on peut voir qu'ils réduisent l'écart, ils se rapprochent." Puis il a ajouté, sur le ton de la plaisanterie : "J'ai entendu Toto [Wolff] dire qu'ils allaient travailler pendant les vacances d'été pour améliorer la voiture, ce qui serait bien sûr illégal... On peut voir qu'ils sont de plus en plus proches."

Mercedes abordait en effet le week-end avec l'espoir que la surface lisse et les courbes rapides du tracé varois jouent en sa faveur. Mais le rythme pur s'est finalement avéré décevant ; comme souvent, les choses ont été meilleures en course, toutefois il n'y a pas encore vraiment de quoi se réjouir en dehors du résultat.

Le directeur exécutif de Mercedes F1, Toto Wolff, a ainsi déclaré après la course que l'équipe manquait toujours "de performance sur un seul tour et [...] de performance dans la première phase des [longs] relais", et qu'il n'y aurait pas de "solution miracle" pour remédier à ces problèmes alors qu'elle court toujours après une première victoire cette année.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Les sponsors chinois se font attendre chez Alfa Romeo
Article suivant Les notes du Grand Prix de France 2022

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France