Magnussen : Schumacher "a l'étoffe" pour être en F1

Kevin Magnussen ne tarit pas d'éloges sur son coéquipier Mick Schumacher, malgré le début de saison difficile de ce dernier.

Kevin Magnussen, Haas F1 Team, Mick Schumacher, Haas F1 Team

Mick Schumacher a un nouveau coéquipier en cette campagne 2022 de Formule 1, et le rapport de force est nettement différent. Le jeune Allemand avait dominé de la tête et des épaules son partenaire précédent, Nikita Mazepin, alors que tous deux étaient rookies l'an passé ; cette saison, il peine à tenir le rythme de l'expérimenté Kevin Magnussen, qui a déjà 12 points à son actif.

Schumacher fait partie des rares pilotes à n'avoir atteint le top 10 ni en qualifications ni en course jusqu'à présent, avec pour couronner le tout un très coûteux accident à haute vitesse à Djeddah, et certains observateurs commencent à s'interroger sur son potentiel. Ce n'est toutefois pas le cas de Magnussen.

"Il est manifestement très talentueux : il a gagné la F3 [Europe] et la F2 avant la F1, alors je pense qu'il mérite d'être là", estime le Danois au sujet de son équipier, dans le podcast Beyond The Grid. "C'est assez dur, car il a ce nom. Son père est le plus grand pilote de Formule 1 de tous les temps, et certains peuvent penser qu'il est là juste parce qu'il s'appelle Schumacher, mais il a vraiment l'étoffe pour être là. Il a fait le nécessaire, voire plus : certains pilotes sont arrivés ici sans gagner la F3, comme moi. J'ai fini deuxième en F3, et de nombreux autres pilotes en F1 n'ont pas tout gagné avant."

Dans les faits, aucun pilote n'a été invaincu en formules de promotion, même si quatre autres se sont imposés à la fois au niveau F3 (F3 Euro Series, F3 Europe, GP3, FIA F3) et F2 (GP2, Formule Renault 3.5, FIA F2) : Lewis Hamilton, Nico Hülkenberg, Charles Leclerc et George Russell. Cependant, contrairement à Schumacher, tous avaient été couronnés dès leur première campagne dans l'antichambre de la Formule 1.

Quoi qu'il en soit, non seulement convaincu par le potentiel de Schumacher, Magnussen salue aussi son attitude et son esprit d'équipe. "C'est un mec super sympa, qui a vraiment les pieds sur terre, très poli", ajoute-t-il. "Il est gentil avec tout le monde, tout le monde l'aime."

"Il a tout de suite été très ouvert, il a très envie d'apprendre, il pose des questions. Et on n'a pas toujours ça entre pilotes ; parfois, ils sont trop fiers, ils n'ont pas envie de travailler ensemble. Peut-être que certains pilotes ont peur de montrer de la faiblesse par exemple, mais Mick s'en moque, il veut juste apprendre. Je trouve son feedback bon lors des débriefings, et il ne se cherche pas d'excuses : il est très honnête avec l'équipe s'il a commis une erreur, il est ouvert à ce sujet. Je trouve donc son attitude très bonne."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Lewis Hamilton lié au rachat du club de Chelsea
Article suivant Leclerc : Pas de "changement d'approche" pour le sprint

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France