Formule 1 GP d'Australie

"Tu peux laisser passer Pérez" : Mercedes justifie sa consigne

Mercedes a étonné en suggérant à George Russell de laisser passer Sergio Pérez à Melbourne. James Vowles explique les raisons qui se cachent derrière ce message radio.

George Russell, Mercedes W13, Sergio Perez, Red Bull Racing RB18

"George, c'est important : la gestion est plus importante que la position. Si maintenir Pérez derrière toi abîme tes pneus, tu peux le laisser passer." George Russell n'était pas ravi lorsqu'il a reçu ce message radio au 36e des 58 tours du Grand Prix d'Australie, alors que Sergio Pérez lui mettait la pression pour ce qui était alors la troisième place et donc un potentiel podium. "Ce n'est pas ce que je veux entendre", a rétorqué le pilote Mercedes, qui allait néanmoins céder quelques instants plus tard face aux assauts du Mexicain.

Cette consigne a été nuancée par le stratège James Vowles dans son débriefing de la course de Melbourne, où le Britannique a insisté sur le fait qu'il n'était pas demandé à Russell de s'effacer devant Pérez mais simplement de ne pas lui résister au risque d'endommager ses pneus.

"C'est une subtilité, mais elle est importante", souligne Vowles. "Ce n'est pas vraiment que nous avons demandé à George de laisser passer Pérez, nous ne voulons jamais renoncer à une place. Mais ces pneus, non seulement le medium mais aussi le dur, requéraient une certaine gestion, un certain soin, pour assurer qu'ils puissent finir la course sans que la performance ne dégringole – on l'a vu se produire avec Pérez dans le premier relais."

Sergio Perez, Red Bull Racing RB18, George Russell, Mercedes W13

Sergio Pérez (Red Bull) devant George Russell (Mercedes)

"Le message adressé à George était très simple : gère tes pneus, et si ça nous fait perdre une place en piste face à Pérez, nous n'avons vraiment aucune envie que ce soit le cas, mais c'est la bonne chose à faire. Car en fin de compte, atteindre la fin de la course avec des pneus dont nous savons qu'ils vont tenir, ce qui protège des voitures de sécurité et d'autres circonstances, c'est le bon plan d'action, surtout vu ce qui s'est passé en mediums lors du premier relais."

"Nous nous attendions également à ce que Pérez, avec le rythme qu'il tenait et la manière dont il mettait les pneus à l'épreuve, puisse subir à nouveau ce qui s'était passé lors du premier relais, mais ça n'est finalement pas arrivé. Il a creusé cinq seconds d'écart sur George après l'avoir dépassé relativement facilement en fin de compte, et il n'y avait pas de bataille à mener pour nous."

L'abandon de Max Verstappen en raison d'une fuite de carburant a néanmoins offert à Russell son premier podium avec Mercedes, avec la deuxième place du championnat des pilotes à la clé.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent La FIA répond aux critiques sur la voiture de sécurité
Article suivant Le point d'Albon est "un soulagement" pour Williams

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France