Norris : "Très cool" d'être le pilote le plus aimé des jeunes

Lando Norris se félicite d'avoir une influence positive sur la jeune génération, sa popularité ayant été révélée par le sondage mondial commissionné par Motorsport Network.

Norris : "Très cool" d'être le pilote le plus aimé des jeunes

Les résultats du Sondage Mondial commissionné par Motorsport Network en partenariat avec la F1 et Nielsen Sports ont été dévoilés en marge du Grand Prix des États-Unis grâce aux réponses de plus de 167 000 fans dans 187 pays différents.

Max Verstappen est ainsi le pilote de F1 populaire, désigné par 14,4% des fans, mais Lando Norris est parvenu à finir deuxième avec 13,7% des voix, devant le leader du sondage 2017, Lewis Hamilton. Norris est nettement le pilote favori des fans de moins de 25 ans et des femmes, alors que le public de la Formule 1 commence à se diversifier et à rajeunir.

"Une victoire, pour moi, est évidemment une victoire en piste, mais avoir ces petites choses-là en dehors, c'est sympa pour l'équipe et pour moi", a réagi le Britannique. "Je fais ces autres choses à la maison, les streams sur Twitch par exemple, même si je n'en ai pas fait tant que ça récemment. Mais c'est juste pour interagir un peu plus avec les fans, et je trouve ça cool."

"Par ailleurs, savoir que je peux avoir une petite influence sur cette plus jeune génération d'enfants, sur cette tranche d'âge, et même sur certains des plus âgés... C'est agréable de savoir qu'ils me soutiennent. C'est très cool d'entendre ça."

Norris a aussi contribué à la première place de McLaren chez les écuries, l'ascension de l'équipe dans la hiérarchie se concrétisant aussi dans cette enquête d'opinion puisqu'elle totalise 29,5% des votes contre 15,8% en 2017. Grâce à Norris et à son coéquipier Daniel Ricciardo, qui est quatrième du classement des pilotes, 40% des 16-24 ans ont plébiscité McLaren. L'écurie a notamment remporté le vote au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie, au Canada et au Brésil, prenant par ailleurs la première place en Europe, en Amérique, au Moyen-Orient et en Afrique.

"Je suis content pour l'équipe, j'imagine que j'ai joué un petit rôle là-dedans", poursuit Norris. "C'est juste ce que nous faisons en équipe, les choses que nous faisons pour les fans, avec nos partenaires, etc. Ce que l'on fait auprès des fans est un élément majeur."

"La Formule 1, ce n'est pas seulement être performant en piste. Il y a beaucoup d'autres choses, et l'une d'entre elles est de divertir les fans et de leur permettre de nous voir sous un autre angle, pas seulement celui de pilote mais aussi celui de la personne que l'on est. Bref, ce retour est agréable. C'est bien que nous faisions du bon travail de ce côté-là."

Ricciardo a qualité ces résultats d'"encourageants" pour McLaren, prouvant la valeur des activités et événements promotionnels de l'écurie : "Nous faisons des efforts pour impliquer les fans et interagir avec eux, et cela porte ses fruits. C'est cool de leur donner plus d'accès et j'imagine que c'est bien de savoir que ça vaut le coup. L'équipe fait beaucoup d'efforts pour ça, et je suis toujours très détendu pour ces choses-là. Peut-être que j'aime la caméra, je ne sais pas ! Et Lando est très similaire. Je pense que l'équipe en est très contente."

Lire aussi :

partages
commentaires
Pour Vergne, Helmut Marko est dur mais juste
Article précédent

Pour Vergne, Helmut Marko est dur mais juste

Article suivant

Le court et peu reluisant passage de Lamborghini en F1

Le court et peu reluisant passage de Lamborghini en F1
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021