Formule 1 GP d'Émilie-Romagne

Leclerc réagit à son changement d'ingénieur en pleine saison

Quelques jours après l'annonce de son changement d'ingénieur de course, Charles Leclerc a livré sa première réaction à ce sujet dans le paddock d'Imola.

Charles Leclerc, Scuderia Ferrari, avec son ingénieur

La semaine passée, quelques jours après le Grand Prix de Miami, Ferrari a publiquement annoncé via un court communiqué que l'ingénieur de course de Charles Leclerc depuis son arrivée au sein de la Scuderia, en 2019, n'allait plus assurer ce rôle. Xavi Marcos va en effet être remplacé à compter du GP d'Émilie-Romagne de ce week-end par Bryan Bozzi, qui était jusqu'ici l'ingénieur performance du Monégasque.

Les changements d'ingénieurs de course en cours de saison sont rares en F1, notamment dans les écuries de pointe, car la relation entre pilote et ingénieur est essentielle dans la performance lors des épreuves. L'ingénieur de course assure l'interface entre le stand et le pilote, entre autres, ce qui implique qu'une confiance mutuelle doit se développer. La relation entre Marcos et Leclerc s'achève après plus de cinq années de collaboration, qui n'ont pas toujours été marquées du sceau de la simplicité et de l'efficacité.

Interrogé sur les raisons de ce changement ce jeudi à Imola, Leclerc a répondu : "Il est évident que c'est très, très serré à l'avant et que tout peut faire la différence. Cependant, la décision a été prise par l'équipe et Xavi. Ils avaient d'autres projets en tête, je suppose, et cela m'a été communiqué juste après Miami."

Ce n'est pas comme si je partais de zéro et que je devais me réadapter complètement.

"Cela dit, Bryan, qui va désormais occuper le poste de Xavi, est une personne avec laquelle je travaille depuis mon arrivée chez Ferrari. Il a toujours été mon ingénieur performance, donc il sait exactement comment tout fonctionne. Ce n'est donc pas comme si je partais de zéro et que je devais me réadapter complètement. Jusqu'à présent, tout s'est déroulé sans accroc, et je suis sûr que cela va continuer ainsi et que nous serons déjà à 100% dès ce week-end. C'est tout ce que je peux dire."

Amené à évoquer la question de la communication entre ingénieur et pilote, Leclerc a insisté sur ce point tout en estimant qu'il n'a pas posé de "problème particulier" lors des cinq années avec Marcos dans ses oreilles : "Je pense que la communication a toujours été un élément important depuis que nous travaillons avec Xavi, mais nous essayons toujours de communiquer autant que possible et c'est la façon dont je travaille pour essayer d'avoir la meilleure vue d'ensemble."

"Donc, oui, comme je l'ai dit, je pense que nous allons nous concentrer sur une transition la plus douce possible et ensuite nous nous concentrerons sur les choses qui comptent pour nous. Mais je ne pense pas que cela ait été un problème particulier dans le passé."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Williams révèle que son surpoids lui coûte 0"450 par tour !
Article suivant Wolff prévient : "Il faudra plusieurs courses avant de voir des résultats”

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France