Norris n'hésitera pas à attaquer Verstappen pour la victoire

Lando Norris, s'il compte être raisonnable, ne se privera pas de jouer la victoire au Red Bull Ring.

Norris n'hésitera pas à attaquer Verstappen pour la victoire

Lando Norris est véritablement la sensation de ces qualifications au Grand Prix d'Autriche. Dans une forme olympique depuis le début de la saison, le Britannique a mis la barre encore plus haut ce samedi en prenant la deuxième place de la Q3 à un souffle de la pole position : 48 millièmes le séparaient du leader Max Verstappen.

Désormais, quelle approche va adopter Norris pour la course ? Le week-end dernier, sur la même piste du Red Bull Ring, le pilote McLaren n'avait pas résisté outre mesure à Sergio Pérez et Valtteri Bottas derrière lui, signant une belle cinquième place. Ce dimanche, il devancera à nouveau ces deux pilotes sur la grille de départ, mais aussi Lewis Hamilton. Et s'il souhaite rester réaliste, Norris ne se privera pas de menacer Verstappen pour la victoire s'il en a l'occasion.

"Nous ferons de notre mieux pour essayer de faire un pas en avant et d'aller dans la bonne direction", commente l'Anglais. "Mais ce n'est pas comme si nous avions été proches le week-end dernier. Je ne veux pas être trop négatif, je veux être optimiste comme je devrais l'être. Mais je suis aussi réaliste et je sais que ça va être une course très dure."

"Nous sommes dans la meilleure position possible pour tout maximiser, mais si j'ai l'opportunité de jouer la première place, l'opportunité de me battre avec Max et d'y aller, alors je la saisirai. Je fais quand même la course, je veux quand même faire de mon mieux. Mais je sais aussi ce qui est le mieux pour nous, pour moi et pour l'équipe, je sais contre qui nous nous battrons réellement en course demain, malheureusement."

La pole position était-elle à la portée de Norris, qui a perdu un demi-dixième sur Verstappen dans le dernier virage ? Peut-être, mais l'intéressé ne s'en formalise pas. "Bien sûr, on peut toujours trouver un petit peu plus, mais je suis sûr que Max dirait pareil."

Lire aussi :

"C'est dur, car il est si facile de sortir un tout petit peu large et que le tour soit supprimé, etc. Je pense avoir déjà pas mal progressé dans ces deux derniers virages par rapport au reste de mon tour. Il s'agit du rapport risque/bénéfice : quels risques vraiment prendre ? Je pense avoir pris les risques et je me suis retrouvé là où je suis. Mais si j'avais plein d'autres opportunités, ou si vous m'en donniez une autre, je ne pense pas forcément que j'améliorerais énormément."

"Nous sommes là où nous sommes. Depuis le début de l'année, nous savons ne pas avoir une assez bonne voiture par rapport à Red Bull ou Mercedes en général, et peut-être qu'aujourd'hui nous en avons une, mais vu à quel point ils étaient plus rapides le week-end dernier, je trouve évident que nous sommes en difficulté dans de nombreux domaines. La voiture n'est pas aussi rapide que les leurs, et beaucoup de choses ne sont pas possibles par rapport à eux. Je pense avoir maximisé notre résultat, et c'est tout ce que je pouvais faire", conclut-il.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

partages
commentaires
GP d'Autriche - Programme TV et guide d'avant-course

Article précédent

GP d'Autriche - Programme TV et guide d'avant-course

Article suivant

Duels en qualifications : le point après le GP d'Autriche 2021

Duels en qualifications : le point après le GP d'Autriche 2021
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021