Norris "nerveux" d'être juste derrière Verstappen et Hamilton

C'est aux avant-postes que Lando Norris prendra le départ du Grand Prix d'Abu Dhabi, arbitre de l'ultime bataille pour le titre mondial.

Norris "nerveux" d'être juste derrière Verstappen et Hamilton

Ce dimanche, au Grand Prix d'Abu Dhabi, tous les regards seront tournés vers la première ligne de la grille de départ, composée des deux prétendants au titre, Max Verstappen et Lewis Hamilton. Cependant, contre toute attente, c'est Lando Norris qui se trouvera juste derrière eux, auteur de l'un des meilleurs résultats de sa jeune carrière avec la troisième place des qualifications. Le Britannique de 22 ans reconnaît être quelque peu intimidé par cet événement.

Lire aussi :

"Je suis un peu nerveux, c'est un peu comme si je voulais juste rester là où je suis et regarder les événements se dérouler dans les premiers tours, voire pendant toute la course", commentait Norris en sortant de sa monoplace. "Je ne veux pas trop m'impliquer là-dedans car cela peut causer beaucoup de polémiques. Je ne sais pas si je vais tenter un dépassement ou non... Mais je ferai de mon mieux, et si j'ai une opportunité, je la saisirai."

Plus tard, en conférence de presse, il a ajouté : "J'ai la meilleure vue pour demain, alors je suis très enthousiaste. On verra comment ça se passera. C'est un vrai plaisir d'être dans cette position de voir tout ce qui s'est passé cette saison entre Max et Lewis, de regarder leurs batailles et leurs luttes, car j'ai beaucoup de respect pour eux."

C'est en tout cas une performance fort appréciable après plusieurs Grands Prix difficiles pour McLaren, qui restait sur six courses sans placer la moindre monoplace dans le top 5 en qualifications, plus précisément depuis... la pole position de Norris en Russie.

Initialement perplexe quant aux raisons d'un tel résultat, l'Anglais l'attribue finalement au tracé de Yas Marina. "Je suis très content", se délecte-t-il par ailleurs. "Je suis très surpris d'être là. Tout le week-end, nous avons eu bon espoir de faire une bonne performance en qualifications. Je suis surtout content du tour que j'ai fait en Q3, j'ai vraiment tout assemblé, c'était un bon tour propre. Je suis devant les gens que je veux devancer, alors je suis content." Les Ferrari de Carlos Sainz et Charles Leclerc se sont qualifiées cinquième et septième respectivement, Daniel Ricciardo étant relégué au dixième rang.

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Michael Masi est "trop tendre" avec les pénalités, selon Alonso
Article précédent

Michael Masi est "trop tendre" avec les pénalités, selon Alonso

Article suivant

Gasly déplore un "manque de charge aéro" incompréhensible

Gasly déplore un "manque de charge aéro" incompréhensible
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021