Norris ouvre le compteur de McLaren en beauté

partages
commentaires
Norris ouvre le compteur de McLaren en beauté
Par :
1 avr. 2019 à 06:37

Brillant sixième à Bahreïn, Lando Norris a inscrit ses premiers points en F1 et confirmé l'excellent rythme de la McLaren en ce début de saison.

Prometteur en Australie dès les qualifications, mais mal récompensé en course, Lando Norris s'en était voulu d'avoir commis quelques impairs. À Bahreïn, le rookie a fait mieux que se rattraper, en rendant une copie parfaite. À la clé, ses premiers poins en F1, les premiers de McLaren cette saison, et la concrétisation d'un week-end bien mené. 

Tout le week-end, la MCL34 s'est montrée à son aise sur le circuit de Sakhir, et avec une stratégie bien mise en œuvre associée à un pilotage propre, sans compter les déboires de certains rivaux, notamment chez Renault, c'est à la sixième place que Norris a bouclé son deuxième Grand Prix. 

"Je ne sais pas d'où vient le rythme ; c'était bien plus fun qu'en Australie", se réjouit-il au micro de Sky Sports. "J'ai pu un peu dépasser et plus expérimenter ce qu'est la F1, ici. On avait plus de rythme qu'on ne le pensait. On avait fait de bonnes qualifs, et on était bien calés lors du premier relais, dans le train du DRS, puis la même chose après. On avait un bon rythme."

Voir aussi :

Le jeune Britannique admet qu'il a craint des incidents au départ, mais tout s'est bien déroulé de son côté, bien aidé par une bonne place en qualifications (la neuvième) déterminante pour se trouver au maximum à l'abri des frictions du peloton. Restait ensuite à saisir l'opportunité, ce qui n'avait rien de garanti. 

"Je m'attendais à plus d'accrochages au premier virage, de me frotter avec du monde, mais les gens se respectent beaucoup en F1 et c'est cool, on peut tous faire notre course", constate-t-il. "Je ne voulais pas rater une opportunité de marquer de bons points, donc j'essaierai plus de dépassements et d'action plus tard avec de la confiance. C'est important pour ma confiance de finir les deux courses, gérer les pneus, les freins, les températures, faire toute la distance de course."

Encore un peu tendre ?

Lando Norris, McLaren MCL34

Ne pas prendre de risque, c'est notamment ce qu'il a fait au moment de venir se mesurer à Kimi Räikkönen. Patient et prudent, Lando Norris a tout de même réussi à prendre l'ascendant sur l'Alfa Romeo du Champion du monde 2007. "J'étais un peu tendre, je pense", concède-t-il. "J'aurais pu le dépasser une deux tours avant et je pense que j'ai plus de potentiel au freinage, mais je n'osais pas. Il avait un meilleur rythme mais j'ai maximisé notre auto et le fait de rester devant."

Malgré un hiver studieux et des essais hivernaux intéressants, McLaren ne s'attendait probablement pas à afficher un tel niveau en ce début de saison. Néanmoins, la clé va être de pouvoir le maintenir, alors que le développement manqué de la saison passé reste dans toutes les têtes. Cela passera notamment par les essais privés cette semaine, toujours à Bahreïn, et avec les premières impressions d'un pilote essayeur de luxe en la personne de Fernando Alonso.

"On monte. On ne sera heureux qu'avec la première place, mais les pas en avant faits depuis l'an passé, avec les opportunités d'être dans les points et la Q3 à deux reprises, c'est mieux que la saison dernière", souligne Norris. "Les ingénieurs, les mécanos, et les boss étaient là ce week-end et on leur a donné ce qu'ils méritent."

"Je dois remercier les gars à l'usine, on essaie de rendre la voiture plus simple ; beaucoup de choses étaient compliquées et d'une certaine façon, le fait de revenir en arrière nous a donné une meilleure plateforme avec laquelle commencer. Ils méritent des félicitations. L'aéro compte tellement maintenant : regardez Lewis [Hamilton] qui a perdu un petit morceau en Australie et n'était nulle part. On progresse bien."

Article suivant
Ferrari : Le problème de Leclerc n'est pas lié au MGU-H

Article précédent

Ferrari : Le problème de Leclerc n'est pas lié au MGU-H

Article suivant

Rosberg : Vettel "a tout ruiné, complètement seul"

Rosberg : Vettel "a tout ruiné, complètement seul"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Sakhir
Pilotes Lando Norris
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu