Ocon : "Très triste" qu'Abiteboul parte après les podiums de 2020

Esteban Ocon qualifie de "très triste" le départ de Cyril Abiteboul de la tête du programme Renault/Alpine mais estime après ses premières entrevues avec les nouveaux responsables que l'écurie est "entre de bonnes mains".

Ocon : "Très triste" qu'Abiteboul parte après les podiums de 2020

Alors que le changement de nom de l'écurie basée à Enstone, passant de Renault à Alpine, semblait avant tout symbolique (et commercial), c'est finalement une véritable révolution qui s'est opérée en interne avec le départ de Cyril Abiteboul, pourtant initialement annoncé à la direction de la marque, et les arrivées de Laurent Rossi au poste de PDG ainsi que du transfuge de Suzuki en MotoGP, Davide Brivio, en tant que directeur sportif.

De nouvelles têtes donc du côté de l'organigramme auxquelles il va falloir s'habituer en attendant de mesurer l'impact réel de leur arrivée dans les semaines et mois à venir. Obligé de se tenir pour le moment à l'écart du siège de son écurie, restrictions liées à la pandémie de COVID-19 obligent, Esteban Ocon, qui pilotera pour Alpine cette année aux côtés de Fernando Alonso, a déjà pu discuter longuement avec sa nouvelle direction.

Lire aussi :

"Nous ne sommes pas allés à Enstone, malheureusement, c'est un petit peu compliqué de voyager et avec toutes les restrictions, nous n'avons pas pu", a-t-il déclaré après avoir été interrogé sur sa préparation. "Mais nous restons beaucoup en contact avec tous les membres de l'équipe, avec les nouveaux directeurs également. Nous semblons être entre de bonnes mains, ils sont vraiment motivés et vraiment humbles, et ils essaient d'aider autant que possible. Donc tout est très positif. Mais oui, dès que nous pourrons voyager à nouveau au Royaume-Uni, nous le ferons."

Quand il lui a été demandé de développer ce qu'il pensait du duo Rossi-Brivio, il a ajouté : "Je les ai eus au téléphone deux fois, j'ai déjà eu Laurent Rossi et Davide Brivio. Nous nous sommes rencontrés par visioconférence et puis nous avons discuté pendant un très long moment. Comme je l'ai dit, ils sont très, très motivés, ce sont de grands fans de sports mécaniques. Évidemment, Davide a eu beaucoup de succès en MotoGP, dans son univers, et il est désireux de développer l'équipe pour qu'elle passe au stade supérieur. Donc j'ai un bon pressentiment, et je pense que nous sommes entre de bonnes mains. C'est une bonne nouvelle."

Une bonne première impression donc, mais qui cohabite tout de même avec un sentiment de tristesse lié au départ de celui qui a incarné le programme Renault depuis le retour en tant qu'usine de la marque française en 2016, Cyril Abiteboul, qui venait juste de goûter aux premières réussites notables avec les trois podiums signés par le Losange en 2020.

"C'était assurément très triste de voir Cyril partir, il était à la tête du projet de l'équipe depuis de nombreuses années et nous commencions à voir les résultats arriver avec des podiums, de bons résultats, des top 5", a expliqué Ocon. "Et le voir partir à ce moment-là est quelque chose de difficile, et je lui souhaite le meilleur pour l'avenir, parce que c'est vraiment un bon gars et une personne que j'apprécie vraiment, et qui m'a aidé à venir là où je suis aujourd'hui. Donc oui, je lui souhaite le meilleur."

Propos recueillis par Jacobo Vega 

partages
commentaires

Voir aussi :

Sainz en piste avec Ferrari dès la semaine prochaine

Article précédent

Sainz en piste avec Ferrari dès la semaine prochaine

Article suivant

La saison où Leclerc a révélé l'étendue de son potentiel

La saison où Leclerc a révélé l'étendue de son potentiel
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021