Ocon troisième, Alonso sixième, Alpine prudent

Alpine a bouclé une première journée forcément satisfaisante sur le plan de la performance à Zandvoort, mais ne prend rien pour acquis.

Ocon troisième, Alonso sixième, Alpine prudent

La vérité des essais libres est ce qu'elle est, qui plus est au terme d'une journée perturbée par de nombreuses interruptions, mais Alpine se réjouira d'avoir débuter son Grand Prix des Pays-Bas en bonne position. Après une première séance réduite à peau de chagrin par un drapeau rouge, la deuxième a permis de découvrir davantage le tracé de Zandvoort, de retour au calendrier après 36 ans d'absence. Si les pilotes apprécient les lieux, l'Alpine A521 aussi !

Vu aux prises avec le trafic et Lando Norris en fin d'EL1, ce qui lui a valu un avertissement des commissaires, Esteban Ocon a mis à profit les EL2 pour aller chercher un très beau troisième temps. Ses 33 tours ont également permis à l'écurie française de tirer des premières conclusions intéressantes sur les plus longs relais en pneus mediums.

"C’était un vendredi amusant et c’était génial de découvrir cette piste au volant d’une F1", se réjouit le Français. "Il y avait beaucoup d’adhérence et de g, mais aussi des dénivelés et des virages inclinés. C’était vraiment une expérience plaisante dans l’ensemble. L’équipe a réalisé une bonne journée et nous semblons plutôt compétitifs, mais nous savons que cela ne commence vraiment à compter qu’aux qualifications."

"J’ai connu une petite frayeur en EL1 avec Lando [Norris]. Nous étions un peu trop près, mais il ne s’est finalement rien passé de mal et nous avons tourné la page. La voiture offrait un excellent comportement et je suis sûr que nous pouvons encore progresser. C’est une petite piste, parfois étroite, et la gestion du trafic en qualifications sera un défi."

Les bonnes dispositions de la monoplace d'Enstone ont été confirmées par Fernando Alonso, qui a pris le sixième chrono du jour, à deux dixièmes de son coéquipier. Le double Champion du monde redoute toutefois une suite de week-end plus difficile en raison du trafic à gérer sur ce circuit particulièrement petit et étroit.

"C’était une nouvelle journée riche en défis, mais tout le monde était logé à la même enseigne avec tous les petits incidents et drapeaux rouges au fil de ce vendredi", résume-t-il. "Nous devons tout analyser maintenant pour être sûrs d’aborder samedi dans les meilleures conditions. Je pense que ce sera un week-end loin d’être facile et le trafic en qualifications sera difficile à gérer. J’aime bien la piste, elle est assez différente à certains endroits et les virages inclinés sont amusants. L'ambiance est incroyable aussi. On verra ce que demain nous réserve."

Avec près d'une centaine de tours couverts ce vendredi, Alpine a récolté les premières données importantes. Si les ingénieurs auraient aimé en avoir davantage à leur disposition, ils ont désormais une base importante sur laquelle travailler en vue des qualifications et de la course.

"C’était intéressant de découvrir un nouveau circuit, mais nous avons malheureusement perdu beaucoup de temps avec les arrêts et nous avons légèrement dû modifier notre programme pour le rattraper", note Davide Brivio, directeur de la compétition. "Nous avons fait du bon travail dans l’après-midi avec des relais courts et longs afin de collecter un maximum d’informations."

"Sur le plan de la performance, nous sommes bien placés jusqu’à présent. Esteban a fait un bon relais en affichant un rythme solide en pneus médiums. Nos deux pilotes semblaient également bien en tendres d’après les premières données. Nous devons approfondir notre analyse ce soir, mais c’était tout compte fait une journée positive."

Lire aussi :

partages
commentaires
Quand le rookie Räikkönen a stoppé l'ascension de Heidfeld

Article précédent

Quand le rookie Räikkönen a stoppé l'ascension de Heidfeld

Article suivant

Vettel : Il faut plus de virages comme le banking de Zandvoort en F1

Vettel : Il faut plus de virages comme le banking de Zandvoort en F1
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021