Pérez : "Les abandons ont tué ma première partie de saison"

Après 13 courses, Sergio Pérez occupe la troisième du classement général, avec 85 points de retard sur son coéquipier Max Verstappen. Le Mexicain souligne que sa situation au championnat serait différente sans ses abandons.

Pérez : "Les abandons ont tué ma première partie de saison"
Charger le lecteur audio

Aussi vite qu'il est revenu au contact de son coéquipier au sommet du classement général après sa victoire au Grand Prix de Monaco, Sergio Pérez a vu tous ses efforts partir en fumée lors des épreuves suivantes. Tandis que Max Verstappen enchaînait les victoires, le Mexicain accumulait les contre-performances. De 15 points au GP de Monaco, cet écart entre les deux pilotes Red Bull est passé à 85 unités au soir du GP de Hongrie.

Évoquant sa première partie de saison avant de prendre le départ à Budapest, dans un week-end où il a à nouveau cédé du terrain à Verstappen, Pérez a pointé du doigt ses trois abandons et les a tenus responsables de son total de points insatisfaisant.

"La saison est encore très longue", a indiqué le pilote Red Bull. "Pour être honnête, les abandons ont vraiment tué ma première partie de saison. Sans ces abandons, mon championnat serait bien différent de ce qu'il est aujourd'hui. Mais dans l'ensemble, je pense qu'il y a beaucoup de choses positives à tirer de cette demi-saison."

À trois reprises, Pérez a été contraint de jeter l'éponge en course en 2022. Trahi par sa mécanique dans le dernier tour du GP de Bahreïn, le Mexicain a ensuite dû abandonner sur problème de boîte de vitesses au GP du Canada. Quelques semaines plus tard, en Autriche, c'est un accrochage avec George Russell qui l'a poussé à rentrer au garage avant la fin de la course.

Les abandons ont certes nui aux rêves de titre de Pérez mais ce dernier a cependant estimé qu'il avait progressé en 2022, après avoir eu du mal à cerner la capricieuse RB16B l'an passé. Motorsport.com lui a ainsi demandé si sa campagne 2022 était l'une des meilleures de sa carrière, et Pérez a abondé dans ce sens.

"Elle est assez haute dans la liste. Je pense que la première moitié de la saison a été très bonne, très complète, avec de bonnes courses, de bons résultats et bien sûr une bonne régularité", a-t-il indiqué, ajoutant par la suite : "Tout peut arriver. Je pense qu'après notre retour [de vacances], la saison va se dérouler très rapidement. Nous verrons dans trois ou quatre courses après la pause estivale où tout en est. J'espère que j'aurais réussi à combler l'écart d'ici là."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Allison chez Benetton : succès, travail "insensé" et renvoi insolite
Article précédent

Allison chez Benetton : succès, travail "insensé" et renvoi insolite

Article suivant

Aston Martin s'élance "trop loin" pour décrocher plus de points

Aston Martin s'élance "trop loin" pour décrocher plus de points