Pirelli donne tort aux pilotes sur le gaspillage des pneus pluie

Mario Isola, responsable F1 de Pirelli, a expliqué que les craintes des pilotes concernant la mise au rebut des pneus pluie, utilisés ou non, après chaque Grand Prix n'étaient pas fondées.

Pneus Pirelli

Le test grandeur nature de l'allocation de pneus alternative lors du Grand Prix de Hongrie a suscité un débat sur le bien-fondé de la démarche, qui vise à améliorer la durabilité. Au Hungaroring, la F1 a réduit de 13 à 11 le nombre de trains de pneus slicks mis à la disposition des pilotes, également contraints d'utiliser successivement les composés durs, mediums et tendres lors des trois phases des qualifications. Il est entendu que la réduction du nombre de pneus permet d'économiser un total de 17 tonnes d'équipement expédié à chaque course.

Mais si ce changement a semblé pimenter la lutte pour la pole position le samedi, certains pilotes ont critiqué le fait que le manque de pneus disponibles a limité l'action en piste lors des essais du vendredi. Parmi eux, Lewis Hamilton a estimé que la règle pouvait être améliorée, le pilote Mercedes ayant remis en question l'effort de durabilité en raison du sort réservé, selon lui, aux pneus sculptés.

"Lorsqu'on parle de durabilité, il ne suffit pas de retirer un ou deux trains de pneus", a-t-il déclaré. "Chaque week-end, il y a beaucoup de pneus pluie qui sont jetés."

Et Carlos Sainz d'ajouter : "Ils jettent beaucoup de pneus pluie pendant le week-end et c'est ce que nous devons comprendre. Comment pouvons-nous faire mieux à ce sujet plutôt que de réduire le divertissement pour les fans ?"

Mais Pirelli a expliqué que les pilotes faisaient fausse route concernant les pneus pluie puisque les composés non utilisés, dans le cas de courses en Europe, sont conservés pour les épreuves suivantes. "Pour les courses européennes, nous gardons les pneus montés sur les jantes et nous conservons les pneus neufs", a indiqué Mario Isola, responsable F1 chez Pirelli, à Motorsport.com.

"Nous fournissons donc aux équipes les mêmes jeux [que pour les courses précédentes]. Pour les épreuves outre-mer, c'est plus compliqué, car les jantes doivent voyager avec les équipes, tandis que les pneus doivent nous suivre pour des raisons douanières."

Un pneu pluie Pirelli

Un pneu pluie Pirelli

Bien que la situation soit différente en cas de courses hors du Vieux Continent, Isola indique que des recherches sont en cours pour réutiliser les pneus pluie même après qu'ils ont été retirés des jantes. "L'idée pour l'avenir est d'avoir la possibilité de démonter les pneus des jantes et de les remonter lors de l'épreuve suivante", a-t-il déclaré.

"Une autre idée dont nous avons discuté dans le passé était de ne pas monter tous les pneus lors des courses où les conditions météorologiques sont généralement ensoleillées, comme à Bahreïn, Abu Dhabi ou Djeddah. Ainsi, lorsque nous aurons cette nouvelle procédure, s'ils ne montent pas les pneus, nous pourrons les utiliser pour une autre épreuve. Il y a beaucoup d'idées pour l'avenir afin de réduire le gaspillage des pneus pluie et intermédiaires."

"Lorsque nous démontons les pneus des jantes, nous les renvoyons au Royaume-Uni, à Didcot, où des personnes vérifient tous les pneus pour déterminer si le talon est endommagé. En regardant l'analyse faite lors des premières courses, nous avons un pourcentage [de pneus inutilisables] qui est très, très bas."

Une réutilisation des pneus gagne également en crédibilité en cas de pneus pluie non préchauffés, car les gommes qui sont passées par un cycle de chauffage ne peuvent pas être réutilisées : "Nous pouvons le faire avec les pneus pluie parce qu'ils ne sont plus dans des couvertures et nous le ferons pour les pneus intermédiaires avec la nouvelle version sans couvertures."

"Si un pneu d'un train ayant subi un cycle de chauffe est endommagé, il faut alors remplacer tous les pneus pour que les quatre soient identiques. Ce n'est pas l'idéal car si vous avez 10% de pneus endommagés et que vous devez en remplacer 40%, ça n'a pas de sens. Sans couvertures, il suffit de remplacer un seul pneu, ce qui permet d'économiser beaucoup d'argent."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Pourquoi les Aston Martin ont-elles chuté dans la hiérarchie ?
Article suivant Verstappen pénalisé sur la grille de départ à Spa

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France