Analyse
Formule 1 GP de Hongrie

Cette évolution du plancher Red Bull révélée par le crash de Pérez

L'histoire s'est répétée pour Red Bull lors du Grand Prix de Hongrie de Formule 1, après qu'un accident de Sergio Pérez a permis la révélation de nouveaux secrets sur son plancher.

Plancher Red Bull B19

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Éminent expert technique de Formule 1, Giorgio Piola suit les Grands Prix depuis les années 1960. Sur Motorsport.com, ses analyses et illustrations se penchent sur toutes les nouveautés aperçues en F1 au fil des Grands Prix.

En mai dernier, l'accident de Sergio Pérez lors des qualifications du Grand Prix de Monaco a entraîné le soulèvement de sa voiture au-dessus de la piste, pour la mettre en sécurité, ce qui a permis aux photographes d'avoir une vue imprenable sur le dessous de la RB19.

Les équipes rivales se sont frottées les mains à l'idée de pouvoir enfin mieux comprendre ce que l'écurie de référence de la F1 avait réalisé avec son plancher.

Ainsi, lorsque la RB19 du Mexicain a dû être évacuée en Hongrie à la suite de son accident au début de la première séance d'essais, il est probable qu'il y ait eu autant de joie au moment de revoir le plancher, d'autant plus que Red Bull avait apporté quelques modifications.

Avant le GP sur le Hungaroring, Red Bull a révélé dans les documents officiels qui doivent être envoyés à la FIA que des modifications spécifiques ont été apportées aux détails du bord du plancher à la suite de révisions apportées aux pontons.

Lire aussi :
La Red Bull RB19 après l'accident de Sergio Pérez en Hongrie.

La Red Bull RB19 après l'accident de Sergio Pérez en Hongrie.

L'équipe a indiqué : "La nouvelle forme du ponton a conduit à de subtiles modifications des rebords du plancher pour la coordination avec les surfaces en amont, ce qui a permis d'extraire plus de charge locale."

Un examen attentif des photos prises après l'accident de Pérez montre que si l'on ne voit pas grand-chose sur la surface supérieure, à part quelques modifications géométriques pour s'adapter à la nouvelle configuration du ponton, il y a un développement intéressant à trouver sur la surface inférieure.

Il s'agit d'une caractéristique de design que nous avons déjà vue ailleurs ; ironiquement, peut-être, lorsqu'elle a été aperçue sur la W14 de Lewis Hamilton levée en l'air par une grue après son accident aux essais de Monaco.

Dans les deux cas, une rangée de stries a été ajoutée à la partie arrière de l'ailette de bord, afin d'aider à orienter le flux d'air lorsqu'il passe autour de cette surface.

La question qui se pose est la suivante : le design de Mercedes à Monaco a-t-il suscité l'intérêt de Red Bull pour cette orientation, ou était-ce déjà prévu dans le cadre de cette évolution ?

Quoi qu'il en soit, il est toujours fascinant de voir la convergence vers des voies de développement similaires, même s'il ne s'agit pas d'un fac-similé, étant donné qu'elles doivent s'adapter à leur environnement propre.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Russell regrette "l'occasion manquée" de Mercedes en Hongrie
Article suivant Pour Alonso, Aston Martin n'est plus que la cinquième force du plateau

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France