Pirelli manufacturier de la F1 jusqu'en 2024

Suite au Conseil Mondial du Sport Automobile de ce vendredi, la FIA a acté la prolongation du contrat liant la F1 et Pirelli pour la fourniture de pneus.

Pirelli manufacturier de la F1 jusqu'en 2024

Outre le fait d'accuser réception du rapport d'enquête sur l'accident de Romain Grosjean et d'acter la présence du GP du Portugal au calendrier 2021 de la F1, le Conseil Mondial du Sport Automobile de ce vendredi a été l'occasion d'annoncer que le partenariat entre Pirelli et la discipline reine courrait jusqu'en 2024, et non 2023 comme cela était initialement prévu par le contrat.

"Le Conseil Mondial a décidé d'accorder une prolongation d'un an au contrat exclusif actuel de fourniture des pneus avec Pirelli pour refléter l'intention originale de l'appel d'offres 2018 et demeurer dans le cadre technique global, dans l'intérêt de toutes les parties prenantes", peut-on lire dans le communiqué publié par la FIA à l'issue du conseil.

"La pandémie de COVID-19 a contraint la FIA et la Formule 1 à mettre en œuvre des mesures d'urgence, notamment l'annulation des tests de développement pneumatique l'an dernier et le report de la nouvelle réglementation technique prévue, qui incluait les pneus 18 pouces, de 2021 à 2022. En conséquence, des pneus 13 pouces seront utilisés lors de la saison 2021, avec le passage aux pneus 18 pouces en 2022."

Lire aussi :

La saison 2022 verra en effet l'arrivée en F1 des pneus 18 pouces pour lesquels un programme de test a été relancé cette année (avec la participation de neuf des dix écuries de la grille) après avoir été totalement stoppé l'an passé en raison de la crise sanitaire. Dans ces conditions particulières, FIA et F1 ont décidé que face à l'injustice de la situation, il était de bon ton de proposer à Pirelli, qui a consenti à un investissement important, une extension d'un an jusqu'en 2024, ce que la firme milanaise a accepté.

"Le monde du sport automobile a également dû faire face aux difficultés causées par la pandémie de COVID-19, mais la FIA et la FOM ont fait un travail extraordinaire pour organiser un championnat de 17 courses en 2020", a déclaré Marco Tronchetti Provera, vice-président exécutif et directeur général de Pirelli.

"Nous sommes évidemment heureux d'avoir conclu cet accord qui prolongera notre présence au sommet du sport automobile mondial jusqu'en 2024. Pirelli accompagne la Formule 1 depuis plus de 70 ans, depuis la toute première course en 1950, et la société continue d'investir dans la recherche et le développement au plus haut niveau technologique, comme le montre l'introduction de pneus de 18 pouces dès l'année prochaine."

"Le sport automobile fait partie de notre ADN et la Formule 1 représente un laboratoire à ciel ouvert qui nous permet d'appliquer le savoir-faire acquis sur piste à nos pneus de voiture de route, à commencer par la gamme Ultra High Performance qui équipe les voitures les plus prestigieuses du monde."

partages
commentaires
Crash de Grosjean : la FIA dévoile son rapport d'enquête

Article précédent

Crash de Grosjean : la FIA dévoile son rapport d'enquête

Article suivant

Toutes les Williams de l'Histoire de la F1

Toutes les Williams de l'Histoire de la F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021