Plafond budgétaire : "Fermez-la", rétorque Verstappen aux accusateurs

Red Bull aurait enfreint le plafond budgétaire ? Ne dites pas ça à Max Verstappen, qui déplore la spéculation alimentée par d'autres écuries.

Plafond budgétaire : "Fermez-la", rétorque Verstappen aux accusateurs
Charger le lecteur audio

Dans le paddock de Singapour, voilà deux jours que le plafond budgétaire est au cœur des discussions, alors que circulent des suppositions selon lesquelles deux écuries n'auraient pas respecté le plafond budgétaire 2021, à savoir Aston Martin Racing et Red Bull Racing.

L'infraction de Red Bull pourrait même être catégorisée majeure en ayant dépassé de plus de 5% les 146,2 millions de dollars autorisés pour les 22 Grands Prix de la saison dernière, et les écuries rivales sont unanimes dans leur demande de fermeté en cas d'infraction. Si celle-ci était avérée, le premier titre de Max Verstappen pourrait être remis en cause et surtout celui que le Néerlandais s'apprête à remporter, peut-être dès ce week-end à Singapour mais plus probablement dans une semaine à Suzuka.

Red Bull Racing a déjà affirmé à plusieurs reprises avoir respecté le plafond budgétaire par la voix de son directeur Christian Horner. Et lorsque Motorsport.com demande à Verstappen s'il est frustrant que son équipe soit au cœur de la rumeur, celui-ci répond : "Je sais d'où elle vient, alors…". Est-il confiant quant au dénouement de cette affaire ? "Vu ce que l'équipe me dit, oui. Bien sûr, d'autres écuries commencent à en parler alors qu'elles n'ont aucune information, et je trouve ça un peu stupide. Fermez-la, quoi."

Christian Horner n'a pas mâché ses mots, tançant notamment des propos "diffamatoires" de la part de la concurrence, ce dont Toto Wolff est loin de se formaliser. "Ce ne sont que des paroles", assure le directeur de Mercedes AMG F1. "En fin de compte, il y a une procédure mercredi. Des certificats de conformité vont être octroyés ou non [par la FIA, ndlr]. Et si quelqu'un n'est pas en conformité, il y a une procédure et une gouvernance en vigueur."

Toto Wolff, team principal et PDG de Mercedes AMG

Toto Wolff, directeur de Mercedes AMG F1

"Personnellement, je suis sûr à 100% que la FIA va faire ce qu'il faut. Tout le reste, ce n'est que du bavardage. Et pour nous, il est important que le plafond budgétaire soit respecté. C'est une pierre angulaire de la nouvelle réglementation. J'espère vraiment que toutes les équipes l'ont fait."

Lorsqu'il lui est demandé si le plafond budgétaire pourrait être discrédité dans l'éventualité où une infraction ne serait pas sanctionnée avec sévérité, Wolff répond : "Je n'ai pas de raison de douter du fait que la FIA agisse en suivant à 100% sa propre gouvernance et sa propre réglementation, car elle sait combien c'est important pour l'avenir. Nous sommes tous conscients que la réglementation, qu'elle soit technique, sportive ou désormais financière, doit être régulée et appliquée comme il faut. Je fais confiance à 100% à la procédure et à la FIA. C'est pourquoi tout le reste n'est que bavardage."

Propos recueillis par Jonathan Noble et Adam Cooper

partages
commentaires

Voir aussi :

Verstappen assume son "approche critique" envers Red Bull
Article précédent

Verstappen assume son "approche critique" envers Red Bull

Article suivant

Mercedes a trouvé "une grande partie de la perf' manquante" pour 2023

Mercedes a trouvé "une grande partie de la perf' manquante" pour 2023