Un resurfaçage à Portimão, où les pneus ne seront pas ménagés

Invité surprise au calendrier 2020 de la Formule 1, le tracé portugais va subir un resurfaçage complet avant d'accueillir le Grand Prix du Portugal.

Un resurfaçage à Portimão, où les pneus ne seront pas ménagés

Choisi pour accueillir la Formule 1 en octobre prochain, une première dans son Histoire, l'Autódromo Internacional do Algarve sera resurfacé d'ici-là, ce qui ne va pas manquer de compliquer le défi. Aucune écurie n'a roulé à Portimão depuis des essais privés organisés en 2009, à l'exception d'un roulage pas forcément pertinent pour George Russell et Nicholas Latifi avec une Mercedes W06 et des pneus de démonstration en avril 2017. 

Lire aussi :

À la recherche d'alternatives pour allonger le calendrier européen suite à la crise du coronavirus, la F1 a conclu un accord pour le retour du Grand Prix du Portugal, programmé le 25 octobre. Un resurfaçage va avoir lieu prochainement et le directeur de course de la F1, Michael Masi, inspectera les lieux à la mi-septembre après ces travaux. Il est aussi question pour le tracé lusitanien d'accueillir la finale du Championnat du monde MotoGP, mais l'annonce n'est pas officielle pour le moment. La nouveauté et le resurfaçage qui s'y ajouten génèrent forcément des complications et du travail pour Pirelli, alors que la piste de Portimão promet d'être très exigeante avec les pneumatiques. 

"Parmi les nouveaux circuits, Portimão est le plus sévère [avec les pneus]", confirme à Motorsport.com Mario Isola, directeur de Pirelli F1. "Il est dur avec les pneus, que ce soit au niveau du tracé ou du tarmac, qui est abrasif. Ils vont resurfacer la piste fin août, ils prévoient de le faire pour la totalité du circuit. L'objectif est d'avoir un asphalte similaire à celui qu'il y a actuellement, mais nous savons qu'il y a toujours des différences entre un ancien et un nouvel asphalte."

"Par exemple, le niveau de bitume qu'il y a au-dessus d'un nouvel asphalte est plus important que sur un ancien. C'est pourquoi nous choisirons les trois composés de gomme les plus durs. Ce n'est pas confirmé mais ça le sera dès que nous serons d'accord avec la FIA. Nous avons le sentiment de devoir y aller avec les composés les plus durs. L'autre point, que nous ne découvrirons qu'une fois à Portimão, c'est qu'avec le nouvel asphalte, nous aurons un bien meilleur niveau d'adhérence et une usure bien moindre. Cela veut dire qu'il y aura beaucoup de chaleur dans le pneu, et les écuries devront gérer ce facteur pendant le week-end."

Portimão n'est pas le seul nouveau circuit au calendrier 2020, qu'ont également intégré le Mugello, Imola et le Nürburgring. Cependant, Pirelli a davantage d'expérience et de données pour ces pistes, où ont eu lieu des essais cette année dans le cas des deux premiers, et où la F1 a couru en 2013 dans le cas du troisième cité. 

"Nous savons que le Mugello est exigeant avec les pneus", prévient Isola. "À la mi-septembre, il peut y faire chaud, donc nous voulons choisir les gommes C1, C2 et C3 pour le Mugello. Imola est un circuit auquel nous sommes habitués, avec beaucoup de courses en GT, le Ferrari Challenge, de nombreux championnats. Nous savons que l'exigence pneumatique y est moyenne. On peut s'attendre à une allocation avec probablement les gommes C2, C3 et C4. Les écuries ont un problème supplémentaire, à savoir que ce sera un Grand Prix sur deux jours, avec moins d'essais libres, donc le temps pour comprendre les réglages de la voiture sera limité. Cela ajouté de l'incertitude et ce peut être une bonne chose pour le spectacle, mais c'est clairement un casse-tête pour les ingénieurs."

"La dernière fois que nous sommes allés au Nürburgring, c'était en 2013, et nous y avions les pneus mediums et tendres. C'est difficile de faire une comparaison car la situation est complètement différente, il n'y avait que deux composés à l'époque, des pneus différents, des voitures différentes. Mais selon nos données, c'est toujours un circuit moyennement exigeant. Il pourrait y faire froid à cette période de l'année. Le C5 est probablement un peu trop extrême, mais une nouvelle fois ce pourrait être avec les gommes C2, C3 et C4."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Nouveau départ pour Williams : les raisons de l'optimisme

Article précédent

Nouveau départ pour Williams : les raisons de l'optimisme

Article suivant

Qualifs - Hamilton terrasse Bottas sur la planète Mercedes

Qualifs - Hamilton terrasse Bottas sur la planète Mercedes
Charger les commentaires
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021