Formule 1 GP d'Autriche

Pourquoi Pierre Gasly croit encore au "potentiel énorme" d'Alpine

En renouvelant son contrat chez Alpine, Pierre Gasly veut croire en la capacité de l'écurie à bien négocier le tournant de la réglementation 2026.

Pierre Gasly, Alpine F1 Team
Détails techniques de la RB20 de Red Bull Racing
Aston Martin AMR24 détails techniques
Détail technique de la Ferrari SF-24
Détail de la piste avec bacs à graviers
Détail de la piste avec bacs à graviers
Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team
Aston Martin AMR24 détail arrière
Frederic Vasseur, directeur de l'équipe et directeur général de la Scuderia Ferrari
Charles Leclerc, Scuderia Ferrari
Détail de la piste avec bacs à graviers
Carlos Sainz, Scuderia Ferrari
Daniel Ricciardo, Visa Cash App RB F1 Team
Esteban Ocon, Alpine F1 Team
Kevin Magnussen, Haas F1 Team
Détail du circuit Red Bull Ring
Détail du circuit Red Bull Ring
Un membre de l'équipe viaplay media interviewe Kevin Magnussen, Haas F1 Team
Pierre Gasly, Alpine F1 Team
Camping-car McLaren
Max Verstappen, Red Bull Racing
Lance Stroll, Aston Martin F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team
George Russell, Mercedes-AMG F1 Team
Détail du circuit et atmosphère
Alessandro Alunni Bravi, représentant de l'équipe, Stake F1 Team Kick Sauber
Zhou Guanyu, l'écurie de F1 fait sauter Sauber, Zhou Guanyu, l'écurie de F1 fait sauter Sauber
Détail du circuit et atmosphère
Valtteri Bottas, Stake F1 Team Kick Sauber
Détail technique de la Ferrari SF-24
L'équipe McLaren s'entraîne à un arrêt au stand sur la McLaren MCL38 de Lando Norris.
Frederic Vasseur, Team Principal et General Manager, Scuderia Ferrari, Gwen Lagrue, Mercedes Driver Development Advisor, Laurent Mekies, Team Principal, RB F1 Team
George Russell, Mercedes-AMG F1 Team
Charles Leclerc, Scuderia Ferrari, discute avec Logan Sargeant, Williams Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing
Kevin Magnussen, Haas F1 Team
Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team
Lance Stroll, Aston Martin F1 Team
Nico Hulkenberg, Haas F1 Team
39

En prolongeant d'au moins deux ans son contrat chez Alpine, Pierre Gasly a fait le choix de la stabilité. Il a aussi misé sur le renouveau d'Enstone et le sang neuf apporté par les récents changements organisationnels avec l'espoir d'être au bon endroit au bon moment, en 2026, lorsque la nouvelle réglementation technique entrera en vigueur.

Sur le papier, les options pour rejoindre une autre écurie étaient de toute manière assez limitées pour le pilote français. "Il faut toujours étudier les choses longtemps à l'avance, et quand Lewis a annoncé [qu'il rejoignait Ferrari] en début d'année, ça a lancé le marché des transferts beaucoup plus tôt que prévu", admet-il. "Après ça, il y a eu beaucoup de discussions."

Il ne fait aucun doute que Pierre Gasly a regardé ailleurs qu'à Enstone, avant de se résoudre à l'option de la continuité. Il en convient, la position dans laquelle il se trouve aujourd'hui n'est pas celle à laquelle il aspirait, mais il assure voir plus loin.

"J'ai toujours eu en tête de signer chez Alpine pour atteindre le sommet, et il n'y a certainement pas eu les résultats dont je rêvais jusqu'à présent, mais je crois vraiment qu'il y a un potentiel énorme", martèle-t-il dans le paddock de Spielberg ce jeudi. "Et je le répète, j'ai vu beaucoup de signes positifs en interne, pas seulement au circuit mais aussi à l'usine, et j'ai suivi de près le développement pour 2026 qui, selon moi, est ce qu'il y a de plus important pour mon nouveau contrat. C'était une discussion constante, très ouverte, et l'équipe a montré dès le premier jour beaucoup d'intérêt et d'envie de travailler avec moi, ce qui était très important."

"J'ai vu suffisamment de choses pour savoir qu'en F1, on ne peut pas compter sur un seul concept de voiture. McLaren l'a prouvé ces deux dernières années, et Mercedes a aussi montré que parfois ils ont raison et parfois ils se trompent. Il faut du temps pour revenir devant. Mais c'est principalement dans la structure, les installations et la partie technique que ça compte, et c'était important pour moi. C'est pourquoi j'ai essayé d'y prêter attention, et ces deux derniers mois j'ai essayé d'observer la dynamique à l'usine, indépendamment de ce qui se passe en piste."

"Je me suis impliqué assez loin dans l'équipe, dans tous les départements, pour apporter ma contribution. J'ai travaillé en étroite collaboration avec eux et j'ai essayé de les mener là où je le voulais, et il y a une très bonne communication, transparente. Il faudra du temps pour corriger notre mauvais début d'année, mais je vois un bon potentiel et j'espère que nous pourrons faire en sorte que tout fonctionne avec de nouvelles personnes, qu'elles fassent déjà partie de l'équipe ou qu'elles arrivent de l'extérieur avec de nouvelles idées et une envie forte de faire progresser l'écurie."

La confiance dans le management

Bruno Famin et Pierre Gasly.

Bruno Famin et Pierre Gasly.

Photo de: Shameem Fahath

Le retour en grande pompe de Flavio Briatore, nommé la semaine dernière conseiller exécutif d'Alpine F1, "n'a pas vraiment influencé" la décision prise par Pierre Gasly, en revanche conquis par le travail de Luca de Meo, PDG du groupe Renault, et du directeur d'écurie Bruno Famin.

"Luca et Bruno ont bien sûr joué un rôle important, car tout le monde essaie de défendre ce qu'il a et 2026 marquera aussi un gros changement de réglementation", précise le pilote tricolore. "C'est pourquoi il a fallu un peu de temps avant que je prenne ma décision."

"C'était une longue discussion au cours des derniers mois, mais il était temps de m'engager et je suis très heureux de le faire car c'est bien aussi d'avoir une certaine stabilité dans ma carrière. Je suis passé par Toro Rosso, Red Bull, revenu en arrière, puis chez Alpine, mais pas toujours avec une grosse dynamique. De ce que je vois dans l'équipe et de mes relations avec elle, avec Luca de Meo, avec Bruno, ça va très bien et nous avons des ambitions claires. J'aime vraiment l'ambition qu'a Luca et là où il veut emmener l'équipe ces prochaines années, et j'ai confiance en son management."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent La FIA a trouvé "la configuration parfaite" pour les limites de piste
Article suivant Williams annonce 26 embauches, dont l'ex-directeur technique d'Alpine

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France