Red Bull change de réserviste pour le GP de Turquie

Le clan Red Bull doit faire appel à Jüri Vips pour endosser le costume de pilote de réserve ce week-end, à Istanbul.

Red Bull change de réserviste pour le GP de Turquie

Jüri Vips sera ce week-end le pilote réserviste des écuries Red Bull Racing et AlphaTauri dans le cadre du Grand Prix de Turquie. Le pilote estonien, âgé de 20 ans, se tiendra prêt en cas de pépin dans l'une ou l'autre équipe du giron Red Bull, qui ne pourra pas faire appel à ses habituels remplaçants. En effet, Sébastien Buemi est retenu à Bahreïn, où il participe à la dernière manche de la saison du WEC avec Toyota en LMP1. Quant à Sérgio Sette Câmara, il était supposé rouler en Super Formula au Japon, championnat qui fait escale ce week-end à Autopolis, avant de ne plus apparaître sur la liste des engagés.

Red Bull précise que Vips dispose de la Super Licence nécessaire pour courir en Grand Prix après avoir participé à un test de 300 km au volant d'une F1. Face à la crise sanitaire et mondiale, la FIA a récemment assoupli les règles d'attribution du précieux sésame, avec la possibilité d'attribuer des dérogations. "Les pilotes qui n'ont pas rassemblé les 40 points de Super Licence requis en raison de circonstances hors de leur contrôle ou pour des raisons de force majeure auront l'opportunité de faire évaluer leur cas par la FIA", dit le nouveau règlement, qui a profité à Vips.

Lire aussi :

Le pilote estonien vit une saison compliquée car la pandémie de COVID-19 a eu raison de son programme initial, qui devait lui permettre de courir en Super Formula. Il a toutefois renoué avec la compétition à la fin de l'été quand il a remplacé pendant quelques manches Sean Gelael chez DAMS en F2, en raison de la blessure du pilote indonésien. Il a notamment décroché la troisième place de la Course Sprint à Monza, début septembre.

Depuis le début de ce championnat 2020 très particulier, qui n'a été lancé que début juillet, la présence sur chaque circuit d'un pilote réserviste est devenue cruciale, notamment en raison des risques de voir un titulaire présenter à tout moment un test positif au COVID-19. Racing Point en a fait l'expérience à deux reprises, ayant dû faire appel à la dernière minute à Nico Hülkenberg pour remplacer Sergio Pérez à Silverstone puis Lance Stroll au Nürburgring.

partages
commentaires
Racing Point ne va plus apporter d'évolutions en 2020
Article précédent

Racing Point ne va plus apporter d'évolutions en 2020

Article suivant

Les courses de W Series auront lieu sur les GP de F1 en 2021

Les courses de W Series auront lieu sur les GP de F1 en 2021
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021