Réactions
Formule 1 GP d'Australie

Red Bull crucifié par un problème "totalement différent" de Bahreïn

C'est de nouveau le système de carburant qui a provoqué l'abandon de Max Verstappen à Melbourne, mais les causes ne sont pas les mêmes qu'à Bahreïn.

La fiabilité coûte extrêmement cher à Red Bull en ce début de saison. Après avoir perdu ses deux monoplaces lors du Grand Prix d'ouverture à Bahreïn, l'écurie autrichienne a vu Max Verstappen mettre pied à terre à Melbourne, à une vingtaine de tours du drapeau à damier. Là encore, le Champion du monde en titre occupait la deuxième place, et ce second zéro pointé a des conséquences mathématiques importantes au championnat.

Relégué à 46 points du leader Charles Leclerc, Max Verstappen n'a pas hésité à parler d'une situation "inacceptable" dans laquelle se retrouve son écurie sur le plan du manque de fiabilité. Ses dirigeants ne peuvent que faire profil bas, alors que la deuxième place obtenue par Sergio Pérez pour sauver les meubles a clairement été occultée par la désillusion du jour.

C'est a priori un problème de système de carburant qui est à l'origine des déboires du Néerlandais, mais si Red Bull doit encore analyser précisément ce qui s'est passé sur la RB18, la possibilité d'avoir vu se reproduire le même souci qu'à Sakhir est d'ores et déjà écartée.

"C'est évidemment très frustrant d'enregistrer un abandon avec la voiture de Max", déplore Christian Horner, directeur de Red Bull. "Il semble que ce soit un problème de système de carburant, externe au réservoir, qui ait causé la défaillance. Alors évidemment, on a mis ça en quarantaine, les pièces vont bien sûr être renvoyées au Japon, et nous essaierons bien entendu de comprendre le problème aussi vite que nous le pouvons."

Lire aussi :

Le Britannique tient à préciser que cette défaillance est "quelque chose de totalement différent" de celle qui avait touché les deux monoplaces de Milton Keynes à Bahreïn. Le mois dernier, c'était un problème de pompe empêchant d'aller puiser les derniers litres de carburant qui avait été identifié. Cette fois-ci, de la fumée et même quelques flammes se sont clairement échappées de l'arrière de la RB18.

Dans un début de campagne où AlphaTauri, écurie sœur de Red Bull, fait également preuve d'une très grande fébrilité sur le plan technique, Christian Horner assure toutefois que "tout est indépendant et qu'aucun [problème] n'est lié" à ceux rencontrés par la structure italienne.

"Nous devons évidemment comprendre et corriger ça rapidement", conclut-il. "Lors des deux premiers Grands Prix, nous avons abandonné 36 points pour Max, et 50 points pour l'équipe. Quand on y pense, les championnats constructeurs et pilotes seraient alors très différents. Nous n'avons fait que 10% du championnat, donc il reste encore énormément à faire."

Deuxième abandon en trois Grands Prix pour Max Verstappen.

Deuxième abandon en trois Grands Prix pour Max Verstappen.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Alonso "sans voix" devant la poisse qui s'accumule
Article suivant Hamilton explique son commentaire radio des derniers tours

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France