Red Bull pense avoir comblé l'écart avec Mercedes et Ferrari

partages
commentaires
Red Bull pense avoir comblé l'écart avec Mercedes et Ferrari
Par :
6 mars 2019 à 08:00

Mettant en avant la manière dont l'arrivée de Honda a motivé ses troupes, et plus particulièrement Adrian Newey, Christian Horner estime que l'objectif essentiel qui est de réduire l'écart avec les avant-postes est en passe d'être atteint par Red Bull.

Red Bull Racing s'attend à une rude concurrence aux premières loges cette saison, et si l'écurie autrichienne espère décrocher "au moins cinq victoires" en 2019, prétendre à davantage serait déjà trop précoce. Néanmoins, le sentiment général qui habite les membres de l'équipe ainsi que ses dirigeants est toujours dominé par l'optimisme ambiant. Le premier objectif de la nouvelle alliance avec Honda est de trouver dès que possible la fiabilité et la performance, pour espérer réduire l'écart avec Ferrari et Mercedes. Un but qui serait d'ores et déjà atteint selon Christian Horner.

Lire aussi :

"J'espère que nous pouvons nous attendre à une bonne saison", confie le directeur de Red Bull Racing à Sky Sports. "Notre boulot est de réduire l'écart avec Ferrari et Mercedes. Après la deuxième semaine d'essais, il est clair que Ferrari paraît très fort. Mercedes sera là, ou pas loin ; ce sont les Champions du monde en titre et ils ne vont pas se relâcher. Je pense que nous avons nettement comblé cet écart. Nous ne le verrons pas seulement à Melbourne, car c'est un circuit un peu particulier, mais regardez les trois premiers Grands Prix puis revenez me demander comment on s'en sort." 

Newey à nouveau inspiré

Max Verstappen, Red Bull Racing RB15

Charge à la RB15 et à ses pilotes, Max Verstappen et Pierre Gasly, d'en faire la démonstration lors du début de saison, unique juge de paix après les salves de déclarations à prendre avec des pincettes en cette période de préparation. Mais s'il y a comme un changement d'ère dans les rangs de Red Bull, c'est parce qu'un nouvel air est venu revigorer les troupes. Et plus précisément le "cerveau" technique de la firme autrichienne, Adrian Newey, conquis par le nouveau défi offert en accueillant Honda.

"Le changement de moteur a motivé toute l'équipe, et surtout Adrian", assure Christian Horner. "Il voit que le moteur est désormais de plus en plus proche des performances des équipes de devant. Ça l'a vraiment motivé, et il travaille dur avec tout le monde à l'usine de Milton Keynes."

À l'écart des déclarations positives de Christian Horner, d'Helmut Marko ou même du grand patron Dietrich Mateschitz, Newey se concentre sur son travail avec son habituelle discrétion. Sans doute le Britannique opte-t-il pour une réserve légitime, la même que celle d'un Pierre Gasly encore très prudent quant au niveau de performance à attendre de Red Bull.

"C'est bien, mais il ne faut pas trop s'enthousiasmer non plus", prévient le Français. "Ce ne sont que les essais hivernaux, et tout le monde se cache. Nous essayons de nous concentrer uniquement sur nous-mêmes. Nous savons qu'il y a un bon potentiel, mais nous ne savons pas ce que les autres font, alors il s'agit juste d'essayer de progresser dans les domaines où nous avons un peu de mal. Nous avons une vague idée, mais nous devons continuer à travailler car je pense que ce sera serré."

Article suivant
Ferrari abandonne Mission Winnow sur sa livrée à Melbourne

Article précédent

Ferrari abandonne Mission Winnow sur sa livrée à Melbourne

Article suivant

Verstappen n'a "presque pas dormi" avant le premier roulage avec Honda

Verstappen n'a "presque pas dormi" avant le premier roulage avec Honda
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu