Honda est "allé au-delà" des attentes de Red Bull

La fébrilité qui entoure inévitablement un changement de motorisation s'est vite dissipée en 2019 pour Red Bull, qui estime que Honda a clairement dépassé ses espérances.

Honda est "allé au-delà" des attentes de Red Bull

Avec trois victoires décrochées par Max Verstappen mais également neuf podiums et deux pole positions, Red Bull Racing a parfaitement négocié le virage du changement de motoriste cette année. L'arrivée du bloc Honda pour succéder à l'unité de puissance Renault avait fait l'objet d'une grosse communication de la part de l'écurie de Milton Keynes, parfois décriée et vue comme un recours à la méthode Coué, mais les résultats ont donné raison à Christian Horner et ses troupes.

Certes, l'objectif de cinq victoires qu'avait évoqué Helmut Marko n'a pas été atteint, mais celui-ci avait toujours été relativisé par Horner lui-même. Dans les faits, Red Bull a permis à Honda de retrouver le goût du succès, qui manquait au constructeur japonais en Formule 1 depuis 2006, et qu'il n'avait surtout jamais connu depuis son retour en 2015. En ce sens, la structure autrichienne dresse un bilan qui comble ses attentes et va même au-delà.

Lire aussi :

"Je pense que c'était une année de transition pour l'équipe", rappelle Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. "Il a toujours été question que ça le soit, avec notre premier changement de motorisation en 13 ans. Le partenariat avec Honda a extrêmement bien fonctionné, dès le premier Grand Prix avec le podium à Melbourne. Vous savez, à chaque [nouveau] moteur introduit, nous étions toujours meilleurs." 

"La fiabilité a été solide. Nous n'avons connu qu'un seul abandon mécanique cette année, en Azerbaïdjan [avec Gasly], et nous nous sommes rapprochés du rythme lors de chaque introduction d'une évolution moteur. Il y a trois pole positions, même si nous n'en avons gardé que deux [suite à la pénalité au Mexique, ndlr], trois victoires, neuf podiums : c'est une performance vraiment impressionnante cette année. C'est vraiment allé au-delà de nos attentes et à de nombreux égards, les relations avec Honda ont été fantastiques. La fiabilité et la performance ont progressé avec chaque moteur."

L'An I de la collaboration avec Honda réussi, le plus dur va se présenter avec la nécessité de confirmer en 2020 et de faire encore mieux. Finalement, c'est peut-être là que se trouvera le tournant le plus décisif pour Red Bull, qui mise notamment sur la stabilité réglementaire pour devenir un "challenger" la saison prochaine.

"Mercedes a réalisé une nouvelle année très solide, ils sont toujours la référence, et on dirait que nous sommes vraiment plus proches", remarque Horner. "Dans l'ensemble, nous avons bien développé la voiture cette année. Honda a fait un excellent travail lors de chaque introduction sur l'unité de puissance, mais nous savons qu'il y a encore un écart à réduire avec Mercedes, et nous devons continuer à redoubler d'efforts."

partages
commentaires
McLaren ajuste encore son organisation technique

Article précédent

McLaren ajuste encore son organisation technique

Article suivant

Russell et Mercedes ont testé les pneus 18 pouces

Russell et Mercedes ont testé les pneus 18 pouces
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021