Red Bull : Les nouveaux pneus Pirelli n'auront qu'un impact "modeste"

Selon Paul Monaghan, ingénieur en chef de Red Bull, l'introduction d'une nouvelle construction des pneus Pirelli au Grand Prix de Grande-Bretagne ne devrait pas représenter un changement majeur en Formule 1.

Un technicien Pirelli travaille sur des pneus

Le mois prochain, à l'occasion du Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1, les équipes disposeront d'une nouvelle construction des pneus Pirelli, le manufacturier unique du championnat ayant anticipé la mise en service de ses gommes 2024 en raison de la hausse inattendue de l'appui aérodynamique et des charges en virage cette saison.

Un aperçu de ces nouveaux pneus a pu être donné lors de la première journée d'essais du Grand Prix d'Espagne, avec deux trains du composé C1 dur alloués à chaque pilote. Toutefois, la plupart des équipes ont choisi de ne pas comparer les futurs pneus durs aux actuels en ne les chaussant pas lors de la même séance, ce qui a rendu leur évaluation par Pirelli plus difficile.

"Je ne vais pas révéler ce que nous en avons tiré. Il n'y a pas beaucoup de gens qui ont fait la première journée d'essais dans des conditions normales [avec les pneus durs actuels]", a indiqué Paul Monaghan, ingénieur en chef de Red Bull, à Motorsport.com.

Étant donné que les équipes ont choisi de s'appuyer sur les nouveaux pneus durs en essais à Barcelone dans le cadre de leurs préparatifs pour la suite du week-end, bien qu'une construction différente ait été utilisée en course, d'aucuns estiment que le changement qui aura lieu à Silverstone sera peu significatif.

Monaghan a abondé dans ce sens : "L'adaptation, je pense que ça va aller pour l'instant. Je pense que l'épreuve de vérité aura lieu vendredi et samedi, ou dimanche, à Silverstone. Je sais que certaines personnes ont installé des [instruments de mesure] derrière les roues avant pour voir ce qui se passait [à Barcelone]. Le niveau de préparation est différent pour certains. Pour l'instant, je dirais que l'impact est modeste."

Interrogé à son tour, Tom McCullough, directeur de la performance d'Aston Martin, a expliqué que l'écurie britannique avait recueilli des informations utiles à sa préparation pour le Grand Prix de Grande-Bretagne.

"Nous avons accumulé beaucoup de données du côté des mesures", a-t-il déclaré. "Nous traiterons ensuite ces données et nous nous présenterons à Silverstone, je l'espère, dans une meilleure position. Il n'y a pas eu d'énormes différences mais nous n'avons pas fait de longs relais avec le plein de carburant en raison des programmes et de tout ce que nous essayions de faire. Pour nous, c'était davantage un exercice régi par les données."

Frédéric Vasseur, directeur de la Scuderia Ferrari, s'est montré un peu plus sceptique quant aux enseignements tirés à Barcelone : "Il n'est pas facile de se faire une idée claire de la situation en ayant fait cinq tours avec un pneu proto. Nous avons fait des milliers de tours avec le pneu actuel et nous ne sommes toujours pas en mesure de le comprendre ! Ne me demandez pas de comprendre la nouvelle [construction] en cinq tours."

Et Mario Isola, responsable F1 de Pirelli, a également reconnu que la différence dans le comportement entre les pneus durs actuels et la nouvelle construction des pneus durs était minime. "Les retour font état [de pneus] transparents", a-t-il confié à Motorsport.com. "Le fait que certaines équipes utilisaient le proto pour comprendre le composé C1 le confirme. Il n'y a donc pas vraiment de différence entre les constructions."

"Alpine était la seule à utiliser la base, la construction normale, et les autres équipes utilisaient le proto. Mais Barcelone est un circuit assez bien connu et [les équipes] savent si les pneus se comportent comme prévu ou non."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Vettel va piloter la Red Bull RB7 sur la Nordschleife
Article suivant La F1 ne veut pas "manipuler" le championnat pour ralentir Red Bull

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France