Red Bull ne songe pas à un nouvel échange entre Gasly et Albon

Red Bull se montre satisfait de la situation actuelle et par les performances de Pierre Gasly et Alexander Albon dans leurs équipes respectives.

Red Bull ne songe pas à un nouvel échange entre Gasly et Albon

Un an après l'échange de baquet entre Pierre Gasly et Alexander Albon, Red Bull ne réfléchit pas au scénario inverse. Le début de saison 2020 donne lieu à une dynamique contraire à celle de l'an passé, puisque le Français fait de belles choses au volant de sa modeste AlphaTauri tandis que le Thaïlandais est à la peine avec sa Red Bull. Le premier domine nettement son coéquipier Daniil Kvyat, le second souffre de la comparaison avec Max Verstappen.

Malgré les difficultés rencontrées par Albon, le clan Red Bull ne le lâche pas et fait tout pour l'aider. Le discours de Christian Horner est clair dans ce sens, suivi d'actes pour marquer la confiance comme avec le changement d'ingénieur accordé au pilote de 24 ans il y a quelques semaines. Les dirigeants de Red Bull Racing admettent également que la RB16 est particulièrement compliquée à appréhender et que cela joue un rôle important dans les résultats en demi-teinte d'Albon. Ce dernier n'a pas fait mieux qu'une quatrième place à Spielberg jusqu'à présent.

Lire aussi :

Selon Horner, il n'y a pas lieu de changer quoi que ce soit car les deux pilotes donnent satisfaction dans leur "environnement" respectif, même si le Britannique est le premier à reconnaître les très belles performances du Français.

"Il est performant dans l'environnement que lui offre AlphaTauri", estime le directeur de Red Bull Racing. "La voiture est bonne cette année, et je pense que c'est peut-être une voiture parfois plus facile à piloter que la nôtre. Mais les performances d'Alex le dimanche ont été très solides. Il a de nouveau fait une bonne course [en Belgique]. Sa défense, ses dépassements et son attaque sont toujours costauds, je crois que nous allons dans la bonne direction. C'est bien de voir Pierre retrouver son niveau, c'est pour cela qu'il est toujours dans le programme. Mais nous sommes satisfaits de la façon dont se passent les choses."

S'il est clairement en retrait par rapport à Verstappen, Albon prouve qu'il est en mesure de marquer régulièrement des points importants pour Red Bull en vue du championnat constructeurs. Hormis son abandon lors du Grand Prix d'ouverture en Autriche, il a toujours été au rendez-vous du top 10, et c'est cette régularité que l'écurie de Milton Keynes attend en premier lieu.

"Alex a connu un week-end solide [à Spa], il est désormais quatrième au championnat pilotes", fait remarquer Horner. "C'est naturellement frustrant de se battre toujours contre les deux mêmes voitures et de voir la même gagner chaque week-end. Mais nous travaillons d'arrache-pied pour changer les choses à un moment donné."

partages
commentaires
La F1 "ne veut pas" que le spectacle vienne de problèmes de pneus

Article précédent

La F1 "ne veut pas" que le spectacle vienne de problèmes de pneus

Article suivant

Ferrari aura besoin "de nombreuses années" pour revenir au sommet

Ferrari aura besoin "de nombreuses années" pour revenir au sommet
Charger les commentaires
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021