Réactions
Formule 1 GP de Miami

Russell ne comprend pas le bon démarrage de Mercedes

Deuxième en EL1 puis auteur du meilleur temps en EL2, George Russell s'est montré très rapide lors de la première journée de roulage à Miami… mais le pilote Mercedes peine à l'expliquer.

George Russell, Mercedes W13

En grande difficulté au Grand Prix d'Émilie-Romagne, George Russell et Lewis Hamilton ont repris des couleurs à Miami. Pour la première journée de roulage sur l'Autodrome international qui accueille la Formule 1 ce week-end, les deux pilotes de la Flèche d'Argent ont accumulé les bons chronos. Russell s'est même permis de signer le meilleur temps de la deuxième séance d'essais libres, après avoir fini deuxième des EL1.

Lire aussi :

Est-ce que ces temps signifient que Mercedes peut prétendre aux gros points à Miami ? Selon Russell, il est trop tôt pour tirer des plans sur la comète puisque "les essais ne veulent rien dire", même si le Britannique ne comprend pas pourquoi le rythme a été si bon ce vendredi.

"Pour être honnête, je ne comprends pas vraiment pourquoi nous avons si bien démarré [le week-end]", a-t-il reconnu. "Avant ce week-end, nous savions que les conditions devraient mieux nous convenir, parce que nous avons eu beaucoup de mal avec la mise en température des pneus, même à Bahreïn, sur une piste vraiment rugueuse. C'est la première course chaude de la saison, donc c'est sûr que ça joue un rôle. La voiture fonctionne bien, mais ce n'est que le vendredi, il ne faut pas s'emballer."

Ce regain de forme est probablement lié à l'introduction de plusieurs évolutions majeures sur la W13, qui visent à rendre la voiture plus performante tout en atténuant le phénomène de marsouinage dont elle souffre depuis le début de la saison.

Bien que les monoplaces argentées semblent désormais moins osciller en ligne droite, preuve de l'efficacité des mises à jour, Russell a assuré que le marsouinage n'avait pas encore disparu. "Nous savons que [le marsouinage] sera toujours présent mais peut-être qu'il se déclenche moins facilement qu'auparavant. Mais dans ce relais avec le réservoir plein, je l'ai senti et ça ne semblait pas être mieux", a-t-il ajouté.

"Si nous arrivons à [diminuer le marsouinage] avec la voiture plus proche du sol, alors nous serons récompensés mais généralement, il y a des courses qui vont en votre faveur et d'autres en votre défaveur. Je pense qu'Imola n'était évidemment pas un bon circuit pour nous, mais d'après ce que nous voyons jusqu'à présent, la voiture fonctionne bien à Miami."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent L'horrible journée de Max Verstappen, au garage en EL2
Article suivant Après son crash, Sainz admet être encore "surpris" par la Ferrari

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France