Russell s'en veut après une erreur qui a coûté le top 10 à Williams

George Russell est "déçu" envers lui-même après une erreur qui a selon lui coûté à Williams une nouvelle opportunité de démarrer un Grand Prix dans le top 10.

Après avoir brillé dans des conditions humides pour prendre la deuxième place sur la grille à Spa et la troisième à Sotchi, George Russell espérait pouvoir continuer sur sa lancée après que la pluie ait rendu la piste humide au début des qualifications sur l'Istanbul Park. S'il est parvenu à passer en Q2, une erreur dans son dernier tour lui a fait perdre du temps, ce qui ne lui a permis que de prendre la 13e place sur la grille.

Russell estime qu'il aurait dû être "bien en Q3" avec son dernier tour, lui qui a terminé à quatre dixièmes du temps de Lando Norris en 10e position. "C'est très frustrant parce que ce tour aurait probablement été suffisant pour être P5, à six ou sept dixièmes de la limite [pour accéder à] la Q3", a déclaré Russell lorsqu'il a été interrogé sur ses qualifications par Motorsport.com en Turquie.

"Je repoussais vraiment mes limites et je les ai dépassées deux fois aujourd'hui [il est aussi sorti de piste en EL3, ndlr], ce qui représente deux erreurs de trop de ma part. Je suis un peu déçu de moi-même, vous savez, nous avons besoin de ces conditions pour nous offrir ces opportunités. Aujourd'hui, c'était une opportunité et je l'ai manquée."

 

Russell a déclaré qu'il était "vraiment difficile" pour les pilotes de juger où ils pouvaient et ne pouvaient pas pousser dans les conditions humides après avoir roulé sur des slicks au fil des qualifications, mais il a tout de même estimé qu'il aurait pu obtenir un autre résultat remarquable pour Williams.

"Tous les pilotes sont dans la même situation, et c'est là que je suis en quelque sorte fier d'essayer de faire un peu la différence. Aujourd'hui, nous avons eu l'opportunité, et il nous a manqué un virage pour connaître un autre de ces samedis spéciaux."

Russell pense que la Williams a fait un pas en avant en termes de performance par rapport au roulage de vendredi, et bien qu'il doute qu'une répétition d'un résultat comme Spa ou Sotchi aurait été possible, il est frustré de ne pas partir plus haut sur la grille de départ.

"Le rythme de la voiture n'était pas là hier, nous étions très lents, mais aujourd'hui nous l'avons faite fonctionner dans ces conditions difficiles, [nous aurions pu] en tirer le meilleur parti", a ajouté Russell.

"Mais nous sommes là, partant P13 demain plutôt que potentiellement dans le top 10. En partant dans le top 10, si vous prenez un bon départ, vous pouvez facilement vous retrouver dans le top 8 ou le top 7, mais après le premier tour, tout est différent."

"Avec un excellent premier tour demain, nous serons dans le top 10 au mieux, et avec le rythme inhérent à la voiture, ce n'est pas suffisant. Ce sera une longue course demain, je ne sais pas si quelqu'un sait quelle sera la bonne stratégie, donc ça va être intéressant."

Lire aussi :

partages
commentaires
Verstappen : Résister au retour de Hamilton sera difficile

Article précédent

Verstappen : Résister au retour de Hamilton sera difficile

Article suivant

Bottas : "On ne m'a pas demandé de ralentir"

Bottas : "On ne m'a pas demandé de ralentir"
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021