Russell pénalisé par des pneus intermédiaires usés

Ayant été l'un des premiers pilotes à chausser des pneus intermédiaires à la fin du Grand Prix de Russie, George Russell n'a pas pu capitaliser sur cet avantage car ses gommes sculptées étaient usées.

Russell pénalisé par des pneus intermédiaires usés

Lors des qualifications du Grand Prix de Russie, George Russell a magnifiquement tiré son épingle du jeu dans des conditions difficiles pour décrocher la troisième place sur la grille de départ. Et une averse tombée le lendemain, en fin de parcours, a donné au pilote Williams une nouvelle opportunité de briller. Au 48e tour, lorsqu'une portion du circuit seulement était humide, Russell a immédiatement réagi en rentrant au stand pour chausser les pneus intermédiaires. Une décision judicieuse puisque la pluie n'a fait que s'intensifier.

Lire aussi :

Cependant, Russell ne s'est pas montré aussi compétitif que le samedi sous la pluie du dimanche. Collé à Valtteri Bottas au moment de reprendre la piste, le Britannique a perdu en moyenne cinq secondes par tour sur celui qu'il remplacera chez Mercedes en 2022, le laissant prendre la cinquième place au drapeau à damier. Classé quant à lui dixième, Russell a évoqué l'usure avancée de ses pneus intermédiaires pour justifier cette soudaine perte de rythme.

"J'ai eu de grandes difficultés avec les [pneus] intermédiaires à la fin", a expliqué le pilote Williams. "Je ne sais pas pour les autres, mais je crois que j'étais l'un des seuls à avoir des intermédiaires usés car nous avons utilisé tous les pneus en qualifications. Je pense que nous avons perdu gros sur les pilotes en pneus intermédiaires neufs. La piste était grasse et les pneus commençaient déjà à glisser. Peut-être que la huitième place aurait été le maximum. Mais la dixième place nous donne des points [un seul, ndlr], donc c'est un super résultat pour nous."

Plus tôt dans la course, Russell avait été capable de conserver sa troisième place lors du premier relais. Même s'il était privé du DRS, contrairement à ses poursuivants, le Britannique pouvait compter sur la vitesse de pointe de sa Williams pour défendre sa position. Néanmoins, Russell savait que tôt ou tard, il allait dégringoler au classement.

"Eh bien, nous étions les plus rapides en ligne droite, c'était vraiment un avantage. C'est dommage de ne pas avoir réussi à faire mieux [au départ]. Carlos [Sainz] a été plutôt agressif et il a eu l'aspiration de Lando [Norris], donc je menais mon propre combat. Nous étions dans une bonne position, capable de rester P3, et cela me rend fier", a-t-il lancé.

"Sur le sec, je pense que nous avons fait le maximum. Nous avons fait un excellent travail. Avant la course, nous savions que cela n'avait aucune importance de s'arrêter plus tôt ou plus tard puisque les [autres] voitures étaient tellement plus rapides qu'elles auraient toujours trouvé un moyen pour nous dépasser."

partages
commentaires

Voir aussi :

Une course infernale pour Giovinazzi, privé de radio

Article précédent

Une course infernale pour Giovinazzi, privé de radio

Article suivant

Les notes du Grand Prix de Russie 2021

Les notes du Grand Prix de Russie 2021
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021