Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Russell serait "stupéfait" d'échapper à la dernière ligne

partages
commentaires
Russell serait "stupéfait" d'échapper à la dernière ligne
Par :
15 mars 2019 à 17:04

Le calvaire de Williams se poursuit à Melbourne. Largement plus lents que leurs rivaux, Robert Kubica et George Russell mangent leur pain noir en attendant des jours meilleurs.

Robert Kubica, Williams FW42, devant George Russell, Williams Racing FW42
George Russell, Williams Racing
George Russell, Williams Racing FW42
George Russell, Williams Racing FW42
George Russell, Williams Racing
George Russell, Williams Racing FW42

Sur le Circuit de l'Albert Park, comme à Barcelone pour les essais hivernaux, la Williams FW42 est en souffrance. Robert Kubica et George Russell se sont classés bons derniers des deux séances d'essais libres du vendredi, à chaque fois à environ quatre secondes du meilleur temps et deux secondes de la 18e place.

Le constat d'échec est évident. "Il est clair que nous n'avons pas connu la meilleure journée qui soit au niveau des chronos, c'est un fait", reconnaît Russell. "Nous sommes loin des autres actuellement, mais nous savions ce qui nous attendait, pour cette course et pour les suivantes. Nous devons nous concentrer sur le fait de construire là-dessus et nous assurer que la mi-saison venue, et vers la fin de l'année, nous ayons quelque chose de mieux."

Lire aussi :

Les feedbacks des deux pilotes s'avèrent toutefois très différents l'un de l'autre. Tandis que Kubica s'est plaint d'une monoplace imprévisible et de l'obligation de se tenir à l'écart des vibreurs pour préserver la voiture en l'absence de pièces de rechange, Russell se déclare satisfait du comportement de sa monture.

"Ce n'est pas parfait, mais je ne dirais pas que la sensation était aussi mauvaise que les temps au tour ne le laissent imaginer. Si vous m'aviez dit que nous allions être à cinq secondes, je me serais dit que la voiture allait être horrible à piloter. Bien sûr, nous avons des améliorations à venir, il faut la peaufiner, mais je ne pense pas que nous soyons à des lieues de l'optimal", indique-t-il dans un message voulu optimiste qui peut également être interprété comme un aveu de faiblesse.

Ainsi, les objectifs pour les qualifications sont forcément modestes. "Je serai stupéfait si nous nous qualifions mieux que la dernière ligne de la grille", conclut Russell.

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
Albon : L'inexpérience et les pneus chauds responsables du crash

Article précédent

Albon : L'inexpérience et les pneus chauds responsables du crash

Article suivant

Une journée "très normale" pour Grosjean et Haas

Une journée "très normale" pour Grosjean et Haas
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Pilotes George Russell
Équipes Williams
Auteur Benjamin Vinel