Formule 1 GP d'Espagne

La Super Licence à 17 ans finalement dans l'intérêt de Red Bull ?

Si la récente décision de la FIA d'abaisser l'âge minimum d'obtention de la Superlicence à 17 ans a semblé paver la route d'Andrea Kimi Antonelli, c'est plutôt l'équipe Red Bull qui pourrait bénéficier de cette mesure dans l'immédiat.

Arvid Lindblad, Prema Racing, deuxième, sur le podium

Arvid Lindblad, Prema Racing, deuxième, sur le podium

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Depuis l'arrivée de Max Verstappen en F1 à l'âge de 17 ans au début de la saison 2015 – avec une seule année de monoplace, en F3, à son actif -, la FIA avait redéfini le cadre d'obtention d'une Super Licence pour un jeune pilote, qui devait désormais avoir au moins 18 ans, et être détenteur du permis de conduire.

Mais la FIA a récemment modifié à nouveau les règles de la Super Licence en abaissant l'âge minimum à 17 ans.

Beaucoup y avaient vu un "arrangement" entre la FIA et l'équipe Mercedes pour permettre au jeune Andrea Kimi Antonelli, 17 ans, d'effectuer ses débuts en Grand Prix au cours de cette saison chez Williams en remplacement de Logan Sargeant. Ceci dans l'optique de préparer au mieux le pilote italien à la saison 2025, soit chez Mercedes en remplacement de Lewis Hamilton, soit chez Williams pour une période de formation, dans l'hypothèse où Max Verstappen rejoindrait l'écurie de Brackley l'an prochain.

Lire aussi :

Mais l'attribution de la Super Licence sera, dans tous les cas, à la discrétion de la FIA, qui jugera en dernier recours des aptitudes du pilote concerné, après une étude approfondie, en accord également avec l'ensemble des écuries.

Selon les informations de Motorsport.com, le processus ayant abouti à l'abaissement de l'âge minimal pour l'obtention de la Super Licence a été un long chemin. Il a été ainsi lancé au moment du Grand Prix de Miami, est passé par le Groupe de travail de la Super Licence de la FIA, puis au Comité sécurité de l'organe directeur, avant que le changement ne soit approuvé lors du Conseil Mondial du Sport Automobile.

"À la seule discrétion de la FIA, un pilote jugé comme ayant récemment et constamment fait preuve d'une capacité et d'une maturité exceptionnelles en compétition de voitures de formule monoplace peut se voir accorder une Super Licence à l'âge de 17 ans", précise ainsi la FIA dans une communication adressée à Motorsport.com.

Au final, Andrea Kimi Antonelli ne devrait pas être le bénéficiaire de cette nouvelle mesure. Le natif de Bologne fêtera en effet ses 18 ans le 25 août prochain, et ne semble pas destiné à débuter en Formule 1 d'ici là. On notera que le Grand Prix d'Italie se disputera peu après la date de son anniversaire, le 1er septembre, et qu'une sortie en Essais Libres du jeune transalpin, devant son public, est probable.

Lindblad, la pépite Red Bull

C'est plutôt Red Bull qui pourrait finalement profiter de la décision de la FIA. Arvid Lindblad, aujourd'hui âgé de 16 ans et pilote en F3 sous les couleurs du sponsor autrichien, semble avoir les faveurs de ce dernier, et notamment de son conseiller Helmut Marko, qui le considère comme l'un de ses meilleurs pilotes junior.

Lindblad, qui aura 17 ans en août, aurait ainsi la possibilité de disputer des Essais Libres 1 dans une Red Bull dès la fin de cette saison. Mais le pilote britannique devra, dans ce cas-là, avoir l'aval de la FIA et des autres écuries. Quoi qu'il en soit, nul doute que Red Bull prépare l'avenir, et la succession de Sergio Pérez, encore sous contrat jusqu'à fin 2026.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent EL1 - Lando Norris d'un rien devant Max Verstappen
Article suivant Hamilton demande aux fans de F1 de ne pas répandre de "négativité"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France