Tsunoda ne veut pas "que Red Bull se méprenne" sur l'option Aston Martin

Soutenu par Honda, qui motorisera Aston Martin en 2026, Yuki Tsunoda donne toujours la priorité à un avenir chez Red Bull.

Yuki Tsunoda, AlphaTauri

Confirmé pour 2024 chez AlphaTauri, écurie au sein de laquelle il disputera sa quatrième saison de Formule 1, Yuki Tsunoda a toujours comme objectif prioritaire de décrocher, à terme, un baquet chez Red Bull. Une ambition que le pilote japonais espère comprise par ses grands patrons, alors que l'avenir de Sergio Pérez s'inscrit en pointillés au-delà de la saison prochaine. 

La situation de Yuki Tsunoda se complexifie par ailleurs depuis que Honda a noué un accord de motorisation avec Aston Martin à partir de 2026. Le constructeur nippon demeure un soutien précieux pour le pilote de 23 ans, qui voit ainsi son nom circuler pour un avenir du côté de l'écurie de Silverstone. Des spéculations et rien d'autre selon l'intéressé, qui assure ne pas penser dans l'immédiat à un futur hors du giron Red Bull. 

Interrogé dans le paddock de Losail, où se court ce week-end le Grand Prix du Qatar, quant à ses chances d'obtenir un jour un volant chez Red Bull, Yuki Tsunoda est catégorique : "Je l'espère, franchement".  

"Bien sûr, l'essentiel est que je ne veux pas que Red Bull se méprenne, en pensant par exemple que je me concentre désormais sur Aston Martin ou quelque chose de ce genre", poursuit-il. "Je suis chez AlphaTauri, et je suis avec Red Bull depuis que j'ai 18 ans. Donc je me concentre aujourd'hui sur mes performances pour Red Bull, pas pour Aston Martin. J'espère qu'ils n'ont pas mal compris les choses et qu'ils prennent mon avenir au sérieux. Si je suis performant, j'espère qu'ils penseront davantage à moi, et si je ne le suis pas, évidemment je comprendrai."

Honda veut la réussite d'un pilote japonais

Yuki Tsunoda assure que le soutien de Honda, certes important, peut se traduire par un avenir déconnecté de la marque tant celle-ci souhaiterait avant tout qu'un pilote japonais puisse réussir, peu importe sous quelles couleurs. La décision de Honda de revenir officiellement en F1 avec Aston Martin en 2026 ne doit selon lui pas interférer dans le raisonnement de Red Bull. 

"Si c'est le cas, je n'en suis pas satisfait", prévient-il. "Je ne sais pas comment se déroulent les discussions [chez Red Bull] avec Honda, car Honda fournit toujours le moteur. Mais je pense que du côté de Honda, ce qu'ils disent, c'est que tant que je peux réussir, tant qu'un pilote japonais peut un jour réussir, ils ne se soucient pas de savoir où je vais."

"Ils veulent qu'un pilote japonais réussisse. Naturellement, ce serait une chance si l'on travaillait ensemble et que l'on rencontrait ce succès ensemble, mais au bout du compte, ils s'en fichent. Et c'est vraiment ce que j'aime chez Honda. Ils ne se soucient pas de l'équipe à laquelle tu appartiens. Donc je ne pense pas qu'ils se concentrent vraiment sur Aston Martin ou autre. Ils se concentrent seulement sur le pilote, sur Yuki Tsunoda, et sur le soutien à m'apporter pour faire de moi un pilote qui réussit."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Norris s'amuse d'Alonso : "Il se fait toujours bien voir"
Article suivant Sargeant agréablement surpris par le soutien public de Vowles

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France