Hamilton : L'ultime évo Mercedes, insuffisante pour rattraper Red Bull

Lewis Hamilton doute que la prochaine évolution de la W12, la dernière prévue, permette de combler l'écart avec Red Bull.

Hamilton : L'ultime évo Mercedes, insuffisante pour rattraper Red Bull

Le constat est sans appel : Red Bull reste sur cinq victoires consécutives en Formule 1, avec 174 points contre 101 pour Mercedes sur cette période. La course au titre est en train de basculer en faveur de Max Verstappen, qui vient d'engranger 102 unités en cinq Grands Prix quand Lewis Hamilton n'en a inscrit que 56. Le septuple Champion du monde, solidement installé en tête du championnat après quatre courses, a désormais 32 longueurs de retard.

Lire aussi :

Les Flèches d'Argent pourront-elles inverser la tendance ? Cela paraît difficile. La nouvelle réglementation technique de 2022 est à l'horizon, et les évolutions vont se faire rares sur les monoplaces actuelles. "Non, la soufflerie ne travaille plus sur la voiture de cette année", a indiqué Toto Wolff à Sky Sports F1 vendredi. "Il y a un développement supplémentaire qui va venir sur la voiture à Silverstone, mais c'est prévu depuis longtemps."

Et ce fameux développement prévu sur la Mercedes W12 pour le prochain Grand Prix ne va manifestement pas suffire à rattraper Red Bull. "Nous avons un petit truc qui arrive, mais ça ne va pas réduire l'écart suffisamment. Nous avons du travail", commente Lewis Hamilton.

De surcroît, lors des deux épreuves disputées au Red Bull Ring, Hamilton a été complètement impuissant face à un Verstappen auteur d'un grand chelem au Grand Prix d'Autriche. "Ces dernières courses ont été difficiles, et c'est clair qu'il est tranquille devant", poursuit l'Anglais. "Je ne peux pas y faire grand-chose. Bien sûr, je prie pour un scénario différent lors de la prochaine course, mais si l'on regarde leur voiture, elle est sur des rails. Nous donnons donc absolument tout. Ces deux dernières semaines, je suis allé à l'usine chaque semaine pour tirer le maximum de la voiture. Mais elle n'est simplement pas performante ici [en Autriche], sans que l'on sache pourquoi. J'espère vraiment qu'elle le sera lors des prochaines courses."

Valtteri Bottas, de son côté, espère également que la donne changera sur des circuits aux caractéristiques différentes, à l'image du prochain, Silverstone. "Nous courons sur la même piste depuis deux semaines et il est clair que Red Bull est plus rapide ici – mais ce pourrait être différent sur d'autres pistes. Je pense que celle-ci convient très bien à leur voiture, mais ils ne sont lents nulle part ailleurs. Silverstone est complètement différent. Il y a bien plus de virages rapides, donc on verra. Nous avons quelque chose de prévu au niveau des évolutions pour Silverstone. Je pense qu'après ça, ce sera calme sur les nouvelles pièces ; nous continuerons à travailler aussi dur que possible – mais nous savons que ça va être dur", conclut le Finlandais.

partages
commentaires
Les nouveaux moteurs de F1 auront plus d'électrique

Article précédent

Les nouveaux moteurs de F1 auront plus d'électrique

Article suivant

Norris : "Pourquoi mériterais-je des points de pénalité ?"

Norris : "Pourquoi mériterais-je des points de pénalité ?"
Charger les commentaires
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021
Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader Prime

Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader

Valtteri Bottas a beau avoir perdu son baquet chez Mercedes, sa carrière en Formule 1 ne va pas s'arrêter là. La victoire va s'éloigner, mais le Finlandais va pouvoir se dédier à un nouveau projet passionnant où il va prendre de l'envergure : celui d'Alfa Romeo Racing, dont le directeur Frédéric Vasseur nous explique le rôle que va jouer son nouveau pilote.

Formule 1
7 sept. 2021