Verstappen : 22 GP par an, un cas de divorce pour les mécaniciens

Max Verstappen s'est montré particulièrement critique envers le calendrier 2020 de la Formule 1, qui pour la première fois de son histoire comportera pas moins de 22 Grands Prix.

Verstappen : 22 GP par an, un cas de divorce pour les mécaniciens

Max Verstappen a beau faire partie des pilotes les plus avides de temps passé en piste, il n'en accueille pas moins le calendrier 2020 avec scepticisme. L'an prochain, la Formule 1 se rendra sur pas moins de 22 Grands Prix, soit le calendrier le plus important de son histoire, avec une manche de plus que cette saison. Les équipes étaient méfiantes voire pour certaines récalcitrantes à cette idée, et ont notamment négocié une réduction des essais privés pour compenser l'incidence d'un tel planning sur les ressources humaines et financières. 

Pour Verstappen, la principale inquiétude concerne les membres des écuries, qui vont voyager encore plus qu'auparavant et se retrouver plus longtemps éloignés de leurs familles. "Je ne suis pas d'accord avec le fait d'avoir 22 Grands Prix par an", tranche le Néerlandais. "Je pense que nous devrions seulement sélectionner les meilleurs circuits. Je sais qu'ils veulent faire rentrer de l'argent, mais il faut aussi penser aux mécaniciens qui vont sur les circuits. Ils arrivent le lundi ou le mardi pour tout construire, alors que les grands patrons arrivent le samedi voire même le dimanche matin et rentrent même chez eux pendant la course. Pour eux, ce n'est pas un problème, ils peuvent facilement en faire 30, car ils ne sont absents que trois jours. Pour la plupart des gens, ce sont au moins cinq ou six jours, et je ne me plains pas pour nous, c'est pour les mécaniciens. Ils peuvent demander le divorce tout de suite s'il y en a encore plus."

Lire aussi :

L'allusion du pilote Red Bull fait référence à la volonté affichée par Liberty Media de faire grimper peu à peu le calendrier F1 jusqu'à 25 rendez-vous annuels, soit près d'un week-end sur deux sur l'ensemble d'une année. Le point de vue de Verstappen n'est pas unique en son genre, loin de là, puisqu'il est partagé par d'autres pilotes, notamment Sergio Pérez

"Ca fait beaucoup", estime le Mexicain. "Pas pour les pilotes, car nous aimons courir, même si ça implique beaucoup de choses puisque nous ne faisons pas que ça, nous avons le simulateur, les événements avec les sponsors, le fait de rester en forme. C'est beaucoup et ça dépasse la limite. Mais il y a aussi les mécaniciens. Ils sont ici depuis le lundi, ils repartent parfois le mardi [de la semaine suivante], donc c'est déjà énorme pour ceux qui travaillent dans les équipes."

"Nous avons commencé quand il y avait 19 Grands Prix. C'est beaucoup. Comme je l'ai dit, pour nous les pilotes c'est beaucoup de travail mais pour les courses européennes nous pouvons arriver le jeudi. Je suis plus préoccupé pour les mécaniciens et les ingénieurs, je crois que ce sont eux qui vont être inquiets. Je doute qu'ils puissent avoir une vie sociale à ce niveau, alors c'est très dur. Il y aura un moment où nous devrons avoir deux équipes et les diviser, ou quelque chose comme ça."

partages
commentaires
C'était un 3 octobre : l'unique victoire de François Cevert

Article précédent

C'était un 3 octobre : l'unique victoire de François Cevert

Article suivant

Nouvelle écurie : la F1 dit n'avoir "aucune discussion sérieuse"

Nouvelle écurie : la F1 dit n'avoir "aucune discussion sérieuse"
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de Russie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Russie 2021

Après le Grand Prix de Russie, quinzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021