Verstappen a bouclé la meilleure saison de sa carrière

Christian Horner estime sans l'ombre d'une hésitation que le Néerlandais vient de réaliser la meilleure saison de sa carrière en Formule 1. Une progression somme toute "naturelle" selon l'intéressé.

Verstappen a bouclé la meilleure saison de sa carrière
Charger le lecteur audio

Quatrième du championnat l'an passé, Max Verstappen a cette fois-ci conclu l'année au troisième rang, une première. Dans une année charnière puisque marquée par le début de la collaboration entre Red Bull Racing et Honda, il a décroché trois victoires, deux pole positions et inscrit un total de 278 points, soit 29 de plus qu'en 2018. "Je pense que c'est l'année la plus convaincante de Max en F1", résume Christian Horner, directeur de Red Bull. "La manière dont Max a piloté a été très, très positive."

À l'heure du bilan, le Néerlandais ne se montre pas surpris par cette nouvelle étape franchie à l'occasion de sa cinquième saison pleine en Formule 1, confortant l'idée selon laquelle il a atteint un niveau global qu'il n'avait encore jamais connu. "Dans l'ensemble, c'était une saison plus régulière et nous avons signé de bons résultats", a-t-il rappelé en marge du gala FIA vendredi dernier. "Mais pour moi c'était aussi assez naturel, avec l'expérience, ça aide pour décrocher des résultats plus constants."

Lire aussi :

Verstappen considère sa victoire au Grand Prix d'Autriche, la première de la saison, comme le fait marquant de cette saison 2019 et comme un tournant décisif pour l'intégralité de son écurie.

"Nous sortions de quelques courses difficiles, où nous n'avons pas été suffisamment compétitifs", souligne-t-il. "Mais il a fait très chaud tout le week-end. Je crois que nous avions fait le bon compromis avec la voiture pour la course. Soudainement, la voiture a pris vie en course. Le week-end précédent, nous n'étions pas compétitifs. Nous avons apporté quelques évolutions et ça semblait beaucoup mieux fonctionner. Je crois toujours que c'était un peu inattendu. Mais pour toute l'équipe, ça a été un boost de confiance, surtout pour Honda après leurs années difficiles au début de leur retour en F1, c'était aussi un peu un soulagement."

En revanche, Verstappen ne pense pas avoir vu la donne changer du fait du départ de Daniel Ricciardo, qui l'a installé inévitablement dans la peau du pilote leader de l'écurie, face à Pierre Gasly puis Alexander Albon.

"Ca n'a pas vraiment fait beaucoup de différence, car je pense que je donnais le bon retour d'informations", précise-t-il. "D'une certaine manière, c'est agréable de dire qu'ils m'écoutent tous dès le début. C'est peut-être un peu plus axé sur une voiture. Je peux vraiment partager mes idées, alors qu'avant c'était toujours des deux côtés. C'était quelque chose de positif, mais je n'ai vraiment rien changé. Pour moi, c'est juste que les gens en parlent, plus que le fait d'avoir changé quelque chose."

partages
commentaires
Scandale du dopage : le GP de Russie ne se sent pas menacé
Article précédent

Scandale du dopage : le GP de Russie ne se sent pas menacé

Article suivant

Carey : L'intérêt des sponsors pour la F1 en "nette progression"

Carey : L'intérêt des sponsors pour la F1 en "nette progression"