Verstappen répond à Hamilton : "Il est peut-être un peu jaloux"

Après les déclarations de Lewis Hamilton sur le niveau de leurs équipiers respectifs, Max Verstappen a répliqué en suggérant que le Britannique était "peut-être un peu jaloux" des succès actuels de Red Bull.

Max Verstappen, Red Bull Racing et Lewis Hamilton, Mercedes-AMG

Lewis Hamilton et Max Verstappen ont beau ne pas se retrouver en piste régulièrement cette saison, les accrochages ne manquent pas par médias interposés. Après les déclarations de Lewis Hamilton sur le niveau de leurs équipiers respectifs au cours de leur carrière, le septuple Champion du monde estimant qu'il avait fait face à une adversité interne bien plus relevée que le Néerlandais depuis le début de sa carrière, le pilote Red Bull lui a répondu.

Ainsi, après la journée de samedi à Monza, qui l'a vu être battu pour la pole par Carlos Sainz, son tout premier équipier en F1, Verstappen a été interrogé par les médias néerlandais sur ce qu'avait dit Hamilton. Même s'il assure que cela n'a pas d'importance pour lui, il s'est tout de même permis de lancer une pique au #44 : "Il est peut-être un peu jaloux de notre succès actuel. Je ne sais pas pourquoi il dit ça. Peut-être pense-t-il qu'il y a quelque chose à gagner ou à défendre avec des commentaires de ce genre, mais pour moi, cela n'a aucune importance."

Par la suite questionné sur les propos de Toto Wolff, le directeur de Mercedes, qui avait déclaré à Zandvoort que la Red Bull RB19 convenait visiblement plus au style de Verstappen, le double Champion du monde en titre a continué sur sa lancée : "Je pense que Mercedes a beaucoup de mal à accepter la défaite. C'est le problème quand vous avez gagné pendant tant d'années, bien sûr. Mais en fin de compte, il faut être réaliste : si ce n'est pas possible [de gagner], alors ce n'est pas possible. Il faut être capable d'apprécier ce que font les autres équipes. C'est ce que nous avons fait pendant les années où Mercedes dominait."

Des propos qui semblent omettre les diverses déclarations du clan Red Bull entre 2014 et 2020 appelant à des révisions réglementaires pour tenter de mettre fin à ce que Christian Horner avait appelé, notamment en 2017 pour ESPN, une domination Mercedes "malsaine" pour la F1.

"À l'époque, nous nous disions simplement que nous devions travailler plus dur, parce qu'à ce moment-là, nous n'étions tout simplement pas assez bons par rapport à eux", a ajouté Verstappen. "Vous pouvez continuer à dire que les choses que nous réalisons en ce moment ne sont pas si spéciales, ou du moins c'est probablement ce qu'ils pensent, mais en fin de compte, il faut juste se concentrer sur soi-même parce que c'est la seule chose que l'on peut influencer."

Amené à s'exprimer sur les déclarations de Hamilton, le directeur de Mercedes estime que ce genre d'échanges fait partie du show de la discipline reine et que les pilotes ne rechignent jamais à se provoquer un peu : "Tout d'abord, il est évident que les pilotes aiment se provoquer les uns les autres. Mais Lewis a couru avec des Champions du monde : il a couru avec Jenson [Button], Fernando [Alonso] et Nico [Rosberg]. Toutefois je ne veux en aucun cas diminuer les performances de qui que ce soit, car Max est exceptionnel dans la voiture. Ça fait partie du fun."

Avec Ronald Vording et Jonathan Noble

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent La grille de départ du GP d'Italie F1 2023
Article suivant Abu Dhabi '21, Tom Brady, ses 40 ans : Hamilton et son nouveau contrat

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France