Réactions
Formule 1 GP d'Italie

Verstappen satisfait d'avoir poussé Sainz à l'erreur

Vainqueur de son dixième Grand Prix consécutif, Max Verstappen est heureux d'avoir signé la victoire au terme d'une épreuve où tout n'aura pas été simple.

Carlos Sainz, Ferrari SF-23, Max Verstappen, Red Bull Racing RB19

Max Verstappen est désormais le seul recordman des victoires consécutives en Formule 1, ayant remporté du côté de Monza son dixième succès de rang. Un record de domination au terme d'une épreuve plutôt dominatrice, du moins quand il a fini par prendre l'avantage sur un Carlos Sainz qui a chèrement vendu sa peau.

Après avoir conservé l'avantage au départ, le pilote Ferrari a fait le maximum pour rester en tête le plus longtemps possible. Offrant une résistance inattendue, notamment grâce à une bonne vitesse de pointe, Sainz a toutefois dû s'employer lors de la première offensive du Néerlandais. Au sixième tour en effet, Verstappen a tenté l'extérieur en entrant dans la première chicane mais a ensuite dû couper pour éviter l'accrochage.

Il lui faudra finalement attendre le 15e tour pour parvenir à prendre l'avantage, aidé par une légère erreur au freinage de Sainz, de plus en plus en difficulté. À partir de là, il a profité d'une meilleure réaccélération vers la seconde chicane pour se hisser au niveau de la Ferrari et retrouver une place qu'il connaît bien, la première.

Interrogé après l'épreuve, Verstappen s'est évidemment réjoui d'avoir un nouveau record à son actif même s'il retient la manière dont le GP est tombé dans son escarcelle : "Je n'aurais jamais cru que c'était possible [d'atteindre 10 victoires consécutives]. Mais nous avons dû travailler pour cela aujourd'hui. Et c'est ce qui a rendu les choses encore plus amusantes."

"Il y a eu une bonne bataille [avec Sainz]. Je pense que nous avons bien géré nos pneus. Mais [les Ferrari] avaient beaucoup de vitesse de pointe. Il était très difficile de se rapprocher et de tenter une manœuvre dans le virage 1. Il fallait donc que je les force à commettre une erreur. Et par chance, à un moment donné, il a bloqué [au freinage], et puis j'ai eu une meilleure traction, bien sûr, à la sortie du deuxième virage. Et à partir de là, nous avons pu faire notre propre course."

"J'essayais juste de rester patient", a-t-il ensuite ajouté. "La course était encore très longue. Je voyais qu'ils avaient beaucoup de mal avec les pneus arrière. Je devais donc choisir mon moment."

En fin de course, son avantage a fondu par rapport à Sergio Pérez, même s'il l'a emporté sans coup férir. La faute à des petits soucis arrivés sur le tard : "Nous avons dû gérer un petit problème à la fin, mais nous avions heureusement l'écart suffisant pour pouvoir ralentir sans problème."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Sainz : "On ne peut pas faire plus dur qu'aujourd'hui"
Article suivant Leclerc et la lutte avec Sainz : "Ça devrait toujours être comme ça"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France