Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
45 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
52 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
66 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
80 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
94 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
101 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
115 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
129 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
136 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
150 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
157 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
171 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
185 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
213 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
220 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
234 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
241 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
255 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
269 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
276 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
290 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
304 jours

Critique envers lui-même, Vettel a fait preuve d'honnêteté

partages
commentaires
Critique envers lui-même, Vettel a fait preuve d'honnêteté
Par :
6 déc. 2019 à 17:15

Revenant sur l'autocritique qu'il a exercée dès dimanche dernier, Sebastian Vettel estime être "suffisamment honnête" pour admettre qu'il aurait pu faire mieux en 2019.

À l'arrivée du dernier Grand Prix de la saison, dimanche à Abu Dhabi, Sebastian Vettel a immédiatement basculé dans l'autocritique. Estimant qu'il devait "faire mieux" et qu'il n'avait pas réalisé une "super année", le quadruple Champion du monde a refusé de se voiler la face. Cinquième du championnat pilotes, battu par son nouveau coéquipier Charles Leclerc, l'Allemand a réalisé sa moins bonne saison depuis son arrivée chez Ferrari en 2015, même s'il a remporté un Grand Prix.

Lire aussi :

Interrogé plus à froid sur la spontanéité avec laquelle il avait reconnu son manque de performance global, Vettel assure qu'il a simplement fait preuve de franchise et que ses déclarations n'avaient rien à voir avec un éventuel coup de fatigue, légitime en fin de saison.

"Je pense juste avoir été honnête", explique-t-il. "Je n'ai pas toujours eu l'impression d'avoir fait ce que je pouvais. Je pense être là depuis suffisamment longtemps et être suffisamment honnête pour l'admettre, alors je crois qu'ici et là j'aurais dû faire mieux. Je sais que je peux faire plus de mon côté, donc je regarde vers moi-même en priorité, pour corriger tous les points qui doivent l'être selon moi. Je pense qu'il y a des choses que je peux mieux faire, je le sais. C'est la première chose que j'analyse, et j'essaierai évidemment de faire mieux l'année prochaine."

"Quelques erreurs que je n'aurais pas dû faire"

Déjà critiqué en fin d'année dernière pour sa propension à commettre des erreurs en piste, Vettel s'est à nouveau mis à la faute à plusieurs reprises en 2019. Il y a eu le tête-à-queue à Bahreïn alors qu'il luttait face à Lewis Hamilton, la sortie de piste rattrapée mais pénalisée au Canada lui ayant coûté la victoire, l'accrochage avec Max Verstappen à Silverstone, ou encore le tête-à-queue à Monza. Le pilote Ferrari ne pense pas avoir besoin de remettre en cause toute son approche, mais se dit conscient des points à améliorer.

Sebastian Vettel, Ferrari SF90 en tête-à-queue

Sebastian Vettel en tête-à-queue lors du GP d'Italie.

"C'est toujours dans les détails, les petits ajustements, donc il n'y a rien d'énorme ou de majeur", tempère-t-il. "Je n'ai pas besoin de piloter différemment, je sais comment piloter et nous travaillons tous ensemble pour tenter d'améliorer la voiture afin de la rendre plus rapide. Mais comme je l'ai mentionné auparavant, il faut toujours commencer par soi-même. Je ne fais pas la même chose qu'il y a dix ans, j'ai évolué, positivement je pense. Cependant, il y a des choses pour lesquelles on a toujours le sentiment de pouvoir faire mieux."

Outre l'autocritique sur ses erreurs et son niveau personnel, Vettel se doit également de rappeler que le début de saison de Ferrari n'a pas été à la hauteur. Malgré des essais hivernaux prometteurs, la monoplace de Maranello n'a presque jamais permis à ses pilotes de concurrencer les Mercedes durant la première partie de championnat.

"Nous avons passé la première partie de l'année à essayer de comprendre où nous manquions de performance, à essayer de trouver des réponses précises, de trouver ce qui manquait à la voiture, à tenter beaucoup de choses", souligne-t-il. "Ici et là, je crois que nous aurions pu nous concentrer davantage sur la performance du jour. Mais ça fait également partie du processus. Ce n'est pas énorme, mais j'ai le sentiment que dans la manière donc je pilotais parfois, j'ai commis quelques erreurs que je n'aurais pas dû faire. Concernant l'approche et tout le reste, il peut y avoir des petites choses à faire."

Article suivant
Avec la F2 2020, Schumacher aura "un temps d'avance" pour la F1

Article précédent

Avec la F2 2020, Schumacher aura "un temps d'avance" pour la F1

Article suivant

Red Bull fait confiance à la FIA pour le contrôle des règles moteur

Red Bull fait confiance à la FIA pour le contrôle des règles moteur
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine