Formule 1 GP du Canada

Williams fasciné par "l'intimidant" plancher de la Red Bull

Williams explique que les fameuses images montrant le dessous du plancher de la Red Bull RB19 sont plus intéressantes pour comprendre le "paradigme" qui a permis sa conception que pour son design lui-même

Sergio Perez, Red Bull Racing RB19

Après l'incident de Sergio Pérez lors des qualifications du Grand Prix de Monaco, les photos du plancher de la Red Bull RB19 accidentée vue de dessous ont évidemment été une grande source de discussions dans le monde de la F1. Il faut dire qu'avec l'avance de l'écurie sur la concurrence, la moindre vision de zones habituellement masquées est d'un intérêt particulier pour la concurrence.

Les images ont révélé une grande complexité sur cette partie, si bien que du côté de l'écurie autrichienne, même si on aurait préféré que cela reste secret, on s'attend à ce qu'il soit difficile de véritablement copier les concepts. Pour Williams, l'intérêt se situe d'ailleurs au-delà du design en lui-même, mais plutôt dans ce que cela révèle des méthodes de Red Bull pour arriver à une telle solution.

Lire aussi :

Ainsi, quand la question de la valeur des clichés a été posée à Dave Robson, responsable de la performance du véhicule chez Williams, il a répondu :  "C'est fascinant, c'est certain. La valeur, c'est un peu plus difficile à dire."

"Je sais que tout le monde a eu une vue magnifique à Monaco, mais je pense que nous avions vu beaucoup de photos avant – même l'année dernière – pour au moins comprendre que c'est très compliqué et qu'on ne peut pas voir tous les détails."

"Il y a très peu de choses sur une F1 que l'on peut simplement copier sur le plan aérodynamique. Vous devez comprendre ce que cela fait et le faire fonctionner pour votre voiture, ou comprendre toutes les autres pièces qui vont avec."

"Ce plancher en est un excellent exemple. Il est à un tout autre niveau. Vous devez donc le décortiquer. Il est vraiment difficile de comprendre comment toutes ces courbures fonctionnent dans un espace tridimensionnel ; c'est compliqué à ce point."

La Williams FW45 de Logan Sargeant à Barcelone.

La Williams FW45 de Logan Sargeant à Barcelone.

"Mais je pense que le plus révélateur, c'est qu'il y a quelques éléments pour lesquels vous pouvez voir ce qu'ils font d'un point de vue géométrique, ce qui vous permet de faire une maquette, de la tester et d'essayer de comprendre ce qu'ils essaient d'obtenir, puis de l'utiliser sur votre voiture. C'est clair, et tout le monde le fera."

"Mais la question la plus importante est de savoir comment ils en sont arrivés là. Quel est le processus qui leur permet d'atteindre un tel niveau de complexité ? Car il s'agit d'un paradigme entièrement nouveau, complètement différent. C'est probablement la question la plus intéressante à laquelle il faut répondre, plutôt que de savoir ce que cela produit à l'heure actuelle. Comment en est-on arrivé là et à quoi ressemblera le prochain [design] ?"

Pour Robson, le niveau de détail atteint par Red Bull dans le dessin du plancher devrait servir de signal d'alarme pour ses rivaux, en leur faisant prendre conscience du retard qu'ils ont à rattraper. "Je ne suis pas aérodynamicien, mais je trouve que c'est assez intimidant. Je suppose que, dans le même temps, en tant que problème d'ingénierie, il est assez excitant d'essayer de comprendre ce qu'ils font et la manière dont ils y sont parvenus. Ce n'est pas facile."

D'autant plus intimidant pour Williams que son propre plancher, dévoilé à la suite de la sortie de piste de Logan Sargeant en essais libres à Barcelone, s'est avéré particulièrement simple. "Vous ne pouvez pas nier qu'ils ont beaucoup d'avance sur nous et, en fait, sur la plupart des équipes. Il y a sans aucun doute une certaine corrélation. Pas directement, mais il y en a une", a conclu Robson.

Lire aussi :

Avec Jonathan Noble

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Pour Hamilton, Mercedes a trouvé son "étoile polaire"
Article suivant Comment une "mini-jupe" a séduit les grosses écuries F1

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France