Williams veut que Latifi fasse confiance à son instinct

Après deux premières saisons studieuses en Formule 1, Nicholas Latifi doit délaisser la réflexion pour l'instinct lorsqu'il est au volant, estime l'écurie Williams.

Williams veut que Latifi fasse confiance à son instinct

Avec le départ de George Russell à destination de Mercedes, Williams se retrouve sans leader établi parmi ses pilotes en 2022. Désormais associé à Alexander Albon, Nicholas Latifi peut-il assumer ce rôle ? Les performances du Canadien se sont progressivement améliorées au fil d'une saison 2021 où il a même marqué sept points, même si elles n'ont pas atteint celles de son chef de file.

Lire aussi :

Avec son approche studieuse et son esprit analytique, Latifi peut réussir s'il parvient à se libérer mentalement lorsqu'il est en piste, estime Dave Robson, directeur de la performance chez Williams. "Je pense que cette année a été un peu plus en dents de scie que nous ne l'espérions", confie Robson. "Nous avons un peu rebondi entre les qualifications et le rythme de course, mais il a quand même un grand talent de pilotage ainsi que pour comprendre et expliquer les problèmes."

"Bien sûr, [2022] représente une énorme remise à zéro. Les voitures sont complètement différentes, il y a aussi un nouveau coéquipier, je pense donc qu'il a une opportunité de vraiment briller. Je pense qu'il reste possible qu'il le fasse. Il a ce qu'il faut, mais il doit peut-être faire un peu plus confiance à son instinct. Peut-être qu'il suranalyse toujours, ce qui joue éventuellement un rôle dans ce problème qui va et vient. Il a bel et bien tendance à trop réfléchir, et il est presque trop intelligent pour piloter avec seulement son instinct. Mais – et c'est crucial – il a bel et bien cet instinct."

Robson estime par ailleurs que disposer d'une monoplace plus compétitive pourrait donner un coup de fouet à la confiance de Latifi. "Il en est capable, mais je pense que c'est comme savoir qui arrive en premier entre la poule et l'œuf", philosophe-t-il. "Que la voiture soit un peu plus rapide lui permet de se détendre un peu, surtout au début des qualifications. Il peut commencer à faire confiance à son instinct, à piloter comme il en est capable et comme le font la plupart des pilotes. Il peut entrer dans ce cercle vertueux et faire du bon travail, certainement."

Reste à savoir, s'il applique ces conseils, quelle sera la pointe de vitesse d'un pilote qui n'a signé que trois pole positions depuis le début de sa carrière en sport automobile : c'était en British F3, avec un plateau de huit voitures seulement, puis en 2018 dans l'obscur championnat de Fórmula México.

Lire aussi :

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

partages
commentaires
Alpine se concentre sur 2022 depuis "plus de deux ans"
Article précédent

Alpine se concentre sur 2022 depuis "plus de deux ans"

Article suivant

Pérez explique son adaptation "lente" chez Red Bull

Pérez explique son adaptation "lente" chez Red Bull
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021