Des Williams en rouge : était-ce vraiment un sacrilège ?
Prime
Formule 1 Opinion

Des Williams en rouge : était-ce vraiment un sacrilège ?

Par :

Les saisons 1998 et 1999 ont marqué une baisse de résultats très nette pour Williams, qui avait remporté les deux précédents championnats. Mais ce déclin sportif ne doit pas servir d'argument pour critiquer les livrées rouges peu traditionnelles arborées par l'écurie à cette époque.

Le bleu, le blanc et l'or du sponsor Rothmans sont devenus emblématiques en sports mécaniques dans les années 80 et 90, accompagnant les prototypes Porsche 956 en Endurance, les Subaru de Prodrive en WRC et les Honda en 500cc. Puis il y a eu les titres mondiaux décrochés successivement en Formule 1 avec Williams, grâce à ses pilotes Damon Hill et Jacques Villeneuve, en 1996 et 1997.

Au lendemain de ces succès, Rothmans International prit la décision de ne plus mettre en avant ses couleurs traditionnelles, dans l'optique de promouvoir sa filiale australienne, Winfield. Ainsi les monoplaces de Grove abandonnèrent le bleu utilisé par l'écurie depuis 1985 pour adopter une robe rouge, blanche et dorée à l'aube de la saison 1998. C'était un délicieux sacrilège que de voir Williams mettre son histoire de côté et se rapprocher des couleurs de Ferrari, écurie qui avait été son adversaire pour le titre en 1997.

partages
commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Rétro 1981 - La victoire de Prost donne une idée à Gordon Murray

Article précédent

Rétro 1981 - La victoire de Prost donne une idée à Gordon Murray

Article suivant

Batailler avec Verstappen a "revigoré" la passion de Hamilton

Batailler avec Verstappen a "revigoré" la passion de Hamilton
Charger les commentaires