BoP : Puissance maximale pour les Hypercar, capacité réduite pour l'Alpine

Les Toyota et Glikenhaus auront le même niveau de puissance que dans les autres manches du WEC lors des 24 Heures du Mans à la fin du mois.

BoP : Puissance maximale pour les Hypercar, capacité réduite pour l'Alpine

La Balance de Performance imposée dans la catégorie Hypercar pour la journée tests des 24 Heures du Mans, prévue six jours avant le départ de la course, verra les Toyota et les Glikenhaus LMH rouler avec le le même niveau de puissance que dans les deux dernières manches du WEC. La Toyota GT010 HYBRID disposera d'une puissance maximale de 515 kW et la Glikenhaus 001 LMH pourra atteindre 520 kW, comme à Monza et à Portimão.

Le règlement LMH prévoyait jusque-là une puissance maximale de 520 kW pour les manches habituelles du WEC et de 500 pour les 24H du Mans. Les raisons derrière ce changement n'ont pas été expliquées mais il reflète les efforts des instances dirigeantes, la FIA d'un côté et l'ACO de l'autre, de mieux distinguer les performances des catégories Hypercar et LMP2.

Les chronos similaires entre les prototypes des deux catégories, ainsi que de l'Alpine LMP1 engagée en Hypercar, ont fait débat dans les trois premières manches de la saison 2021 du WEC. Toyota et Glikenhaus estiment que les mesures pour ralentir les LMP2 à travers une augmentation du poids minimum et d'une réduction de la puissance n'ont pas donné suffisamment de résultats. Les LMP2 alignées dans le WEC ont également été contraintes d'utiliser la carrosserie prévue pour le Mans dans toutes les manches du calendrier.

Le seul changement de BoP prévu dans la catégorie Hypercar concerne l'Alpine-Gibson A480 alignée par l'équipe Signatech. La quantité d'énergie autorisée sur un relais a été abaissée pour passer de 918 MJ à 844 MJ, une décision dont les motivations ne sont pas claires puisque ce prototype conçu par Oreca et par le passé engagé sous le nom Rebellion R-13 n'a pas été en mesure de faire des relais aussi longs que les modèles LMH dans les courses du WEC cette année.

La voiture a été développée sur la base de l'Oreca 07 de la catégorie LMP2, ce qui signifie que son réservoir est limité à 75 litres, tandis que Toyota a annoncé disposer d'un réservoir de 90 litres sur son Hypercar.

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Le COVID-19 prive Karthikeyan et Maini des 24 Heures du Mans
Article précédent

Le COVID-19 prive Karthikeyan et Maini des 24 Heures du Mans

Article suivant

Quel est le protocole sanitaire pour le public des 24H du Mans 2021 ?

Quel est le protocole sanitaire pour le public des 24H du Mans 2021 ?
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021