Toyota renonce à une tentative de record au Mans

Après avoir mené des études sur la question, Toyota n'organisera pas de tentative de record du tour le plus rapide sur le circuit des 24 Heures du Mans.

Toyota renonce à une tentative de record au Mans

En juin prochain, la Toyota TS050 Hybrid participera aux 24 Heures du Mans avant de prendre une retraite bien méritée. Le prototype LMP1 quittera la compétition pour laisser place, la saison suivante, à l'hypercar que prépare le constructeur japonais pour 2020-2021. Pour honorer une auto qui a brillé ces dernières années, la marque avait envisagé la possibilité de se lancer dans une chasse aux records, sur le modèle de ce qu'avait fait Porsche en 2018 avec sa 9191 Hybrid suite à son retrait de la discipline. 

Lire aussi :

En août dernier, Toyota se montrait séduit par la perspective de se mesurer au Nürburgring avec sa TS050 Hybrid épargnée de toutes les restrictions réglementaires telles que l'EoT et le Success Handicap. Sur le même modèle, le constructeur a un temps imaginé faire de même sur le circuit des 24 Heures du Mans. Le tour le plus rapide de l'Histoire du circuit est déjà la propriété de Toyota, avec la pole position en 3'14"791 réalisée par Kamui Kobayashi en 2017. Une marque qui pourrait être améliorée en réunissant toutes les conditions préalables. 

Pour cela, il faut toutefois disposer de la piste mancelle, qui n'est ouverte dans sa configuration "24 Heures" qu'une à deux fois l'année : lors des 24 Heures du Mans, et un an sur deux début juillet, lors du rendez-vous Le Mans Classic. Ce dernier était la cible de Toyota pour organiser sa tentative de record, mais l'état-major nippon a finalement estimé que les circonstances n'étaient pas favorables. 

"Nous avons étudié la possibilité de tenter un nouveau record du tour lors de Le Mans Classic, et tout le monde était très motivé pour le faire", confie à Motorsport.com Rob Leupen, directeur de Toyota Gazoo Racing en WEC. "Nous sommes certains que notre TS050 Hybrid peut considérablement améliorer le record du tour existant de Kamui. Malheureusement, cela s'avère irréalisable. Après une étude détaillée, nous avons conclu que les conditions de piste lors de Le Mans Classic seront significativement plus mauvaises que lors des qualifications des 24 Heures du Mans, et ça voudrait vraisemblablement dire qu'une tentative de record serait infructueuse."

L'autre raison qui pousse Toyota à renoncer découle directement de l'implication de la marque en Endurance. Le constructeur ne souhaite pas se disperser alors qu'il prépare activement son entrée dans la catégorie Le Mans Hypercar et rappelle que sa situation n'a rien à voir avec celle de Porsche ou même de Volkswagen, qui a établi des records avec l'ID.R. "La grosse différence, c'est que ces deux entreprises ont passé un long moment sans courir, et elles ont des structures qui sont prêtes", estime Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota. "Ils sont avides de faire ces records. En ce moment, notre structure est très chargée avec le LMP1 et les préparatifs pour le LMH." 

Toyota a remporté les deux dernières éditions des 24 Heures du Mans avec son prototype, et avait signé la pole 2019 en 3'15"497. 

Propos recueillis par Jamie Klein  

Le résumé des 6 Heures du COTA

partages
commentaires
Hypercar : la décision d'Aston Martin "n'a rien à voir" avec la F1

Article précédent

Hypercar : la décision d'Aston Martin "n'a rien à voir" avec la F1

Article suivant

La liste des engagés aux 24 Heures du Mans a été dévoilée

La liste des engagés aux 24 Heures du Mans a été dévoilée
Charger les commentaires
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021